A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed Topic RSS sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Animator Dormitory, Netflix, Otaku Coin,... La situation de l'animation au Japon, problèmes endémiques et recherche de solutions... :/
[Analyse]
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
4 avril 2018
13:08
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

On a déjà souvent parlé de la situation de l'animation japonaise sur ce forum comme étant assez paradoxale : c'est de loin la production n°1 mondiale (TV + Cinéma), avec un paquet de revenus à la clé, mais pourtant les studios sont en permanence en manque cruel de moyens financiers pour faire les merveilles qu'on leur demande.

Déjà, il est encore parfaitement vrai, même maintenant en 2018, qu'ils ont toujours ces budgets de misère pour travailler : entre 120-150.000$ pour une série standard (Toei et autres grosses machines), et 170-200.000 pour du haut de gamme (pensez OPM ou Hibike Euphonium). blink

J'avais aussi expliqué qu'un des gros problèmes du système venait en partie des comités de production. Dans l'absolu ce n'est pas une mauvaise idée : on réunit tous les gens qui ont un intérêt dans le projet et on gère le truc tous ensemble en visant la réussite. Comme vous n'avez autour de la table que des gens qui ont un réel intérêt à ce que ça marche, vous n'aurez pas forcément le problème de devoir convaincre quelqu'un qu'il faut booster la com, ou expliquer quel public ça vise, etc... Certes vous avez encore des débats pour certains points, mais ça limite les cas de gars qui sont la et qui en ont rien à cirer de l'anime (même si ça existe, hélas, partout dans le Monde... dry).

Le problème c'est que ce comité ne répartit pas forcément l'argent comme il le faudrait, vu que selon les stat les plus récentes, les studios touchent à peine 10% de la somme générée annuellement par l'animation japonaise ! Cela est du surtout au fait que les studios japonais n'ont aucune sorte de droit d'auteur ou de Royalties sur ce qu'ils produisent... J'en avais déjà un peu parlé dans l'article sur la situation en France, pour comparer, mais c'est aussi ça qui m'a poussé à faire cet article à part, pour ceux qui s'intéresseraient à cette question en particulier.

Pendant longtemps, l'industrie a plus ou moins réussi à faire passer cette situation sous les radars de tout le monde, mais l'animation japonaise connaît une telle popularité mondiale ces dernières années que beaucoup plus de gens finissent par s'intéresser au mécanisme de production, ce qui a fini par rendre publique cette situation assez délirante. confused

Depuis, pas mal de solutions semble être envisagées et certaines associations ont monté des projets pour aider les animateurs juniors principalement, à surmonter les difficultés des premières années de boulot, ou votre paie moyenne est estimée à 1000$ par mois environ (entre 90.000 et 130.000¥ selon les cas). Selon d'autres études, 70% des animateurs juniors se font aider par leur famille pendant ces premières années, et actuellement 80% d'entre eux abandonnent le métier avant la 3ème année.

Des initiatives comme l'Animator Dormitory on depuis vu le jour. Celle-ci existe depuis 2015 et consiste à un crowdfunding annuel pour permettre à des animateurs juniors de bénéficier d'un lieu de vie au loyer modeste (environ 30.000¥ / 290$). C'est cool, mais c'est quand même assez peu vu le nombre de gens qui en auraient besoin par rapport à ceux qui vont avoir la chance d'en bénéficier au final... sad

Après, vous avez des recherche de nouveaux moyens de production, en dehors des comités de production habituels, et c'est ce qui nous a donné l'accord entre Netflix, I.G. (Wit) et Bones. Au début j'étais assez curieux de voir l'intérêt de la chose mais d'après les derniers développements, cela pourrait permettre à ces studio de récupérer la totalité des retombées économiques de la distribution à l'étranger, sans passer par un comité de prod ! Cela ne concerne que les projets originaux mais du coup ça va injecter pas mal d'argent frais dans la machine, argent qui allait dans d'autres poches auparavant. Résultat, on parle d'augmentation de la somme allouée à l'animation elle même allant de 20 à 50%. biggrin

D'autres solution sont de créer des nouveaux studios qui auront de base des systèmes de gestion sains et une ligne de conduite, concernant la production, passant pas plus de respect envers les professionnels, avec un salaire minimum décent, un soutient artistique pour les débutants, etc... rolleyes

Certains grands studios étaient déjà différent en matière d'approche de la prod, comme Kyoto Animation, assez connu pour leur politique de soutient de leur personnel, de mise en avant de jeunes talents, de main ferme sur les droits de leurs œuvres originales, et ça s'avère payant, il faut bien le dire. Mais de tous nouveaux studios sont en train de voir le jours avec une optique assez semblable : remettre les animateurs et les projets originaux plus en avant dans la prod (sans pour autant dénigrer certaines commandes d'adaptation non plus happy).

Et après, vous avez aussi les initiatives qui semble s'apparenter à de l'arnaque, ou au minimum à quelque chose de pas complètement sincère, voir franchement hypocrite... dry

C'est sûrement le cas de la dernière idée de Tokyo Otaku Mode, connu surtout pour leur circuit de distribution de Goodies, et qui tente de lancer une crypto-monnaie, l'Otaku Coin, dont une des particularité serait qu'elle semblerait pouvoir être utiliser pour aider les différents professionnels de l'animation dans le besoin... confused

Sauf que c'est tordu, et que la crypto-monnaie comme solution (même partielle) au problème, je n'y crois pas vraiment... Surtout que pour le moment, aucune preuve n'a été avancé que cet Otaku Coin puisse réellement aider en quoi que ce soit les professionnels de l'animation.

Petite vidéo de l'amis Canipa pour expliquer le truc en détail. happy
(C'est en anglais, désolé pour les anglophobes ouuuups)

Vous noterez que dans la vidéo, on voit un passage ou le fameux graph qui montre la petite portion occupée par les gains des studios d'animation dans les revenus annuels de l'animation japonaise passe carrément à la TV. C'est pour vous dire si maintenant le problème est aux vues de tous. tongue2

Pour en revenir aux Otaku Coin, Tokyo Otaku Mode a bien sur répondu à Canipa mais il faut clairement avouer que leur réponse est tout sauf rassurante, aux vues de leurs excuses parfois bidon au possible... brooding

Voici le Thread Twitter de Canipa avec le link Facebook (ironie?) de la réponse et son décryptage de leurs explications douteuses...

Pour ma part, je suis comme lui, je trouve ça très Shady et pas franchement utile pour le milieu... Donc quand bien même ils seraient de bonne foi, autant ranger ce truc dans les FBI (Fausse Bonne Idée sneaky).

Bref, comme vous le voyez, les japonais de l'animation sont dans la mouise mais cela ne les empêche pas de chercher des solutions... Même s'il a fallut attendre que la situation soit vraiment grave pour que des gens se réveillent et se rendent compte que la situation risque de ne pas pouvoir durer encore longtemps comme ça.

C'est un des gros point de différence avec la France, pour faire une passerelle retour avec notre article sur le sujet. En effet, comme la prod est hautement subventionnée en France, les situation de crises sont nombreuses mais ne menacent jamais l'ensemble... Du coup, c'est plus difficile d'en arriver à un point ou changer / améliorer les choses devient une nécessité vitale.

Voilà, je développerais au fur et a mesure que j'ai d'autre news, et si vous avez votre pierre à apporter à l'édifice, des commentaires, corrections à apporter,... N'hésitez pas ! laugh

26 avril 2018
10:47
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Petit ajout de la dernière vidéo de Canipa qui nous explique le secret derrière les Anime Originaux ! laugh

 

Et pour encore une fois rebondir vers l'article sur la situation en France, c'est exactement ce qui nous manque ici pour la production TV : des Producteurs qui sont en même temps passionnés par l'animation et veulent avant tout que les artistes puissent s'exprimer comme ils le souhaitent. rolleyes

29 avril 2018
17:07
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Allez, parlons maintenant un peu des Studios de Backup au Japon... rolleyes

Alors c'est en partant de cet article de Sakugabooru sur l'Outsourcing que je me suis dit qu'il serait bon aussi de parler d'un truc très courant dans le milieu de l'animation mondial, mais qui a un aspect assez particulier au Japon : L'Outsourcing / Backup. confused

Pour ce faire je vais traduire en partie l'article en rajoutant ma propre sauce, mais je vous conseille quand même d'aller lire la source si l'anglais n'est pas un problème pour vous. sneaky

Déjà, c'est quoi l'Outsourcing ? C'est très simple : c'est envoyer une partie de la prod se faire ailleurs, dans un autre studio. Pour l'Europe c'est souvent dans un autre pays que ça termine mais on a aussi de l'Outsourcing national, ou le Studio qui est à la tête de la production ne s'occupe pas de tout. Exemple : Dev et Pré-prod par le studio principal, Animation par un autre, Layout par encore un autre, Animation 3D par un de plus... Quand c'est bien pensé, ça peut être un super avantage car ça repose sur des talents de spécialistes... Quand c'est mal pensé, c'est à l'arrache, au moins cher, pour baisser le budget en espérant que tout se passe bien (ce qui est rarement le cas dry) et qu'on puisse faire des économies et avoir un truc bien à l'arrivé quand même (dans vos rêves ouuuups).

Aux USA, c'est carrément une institution depuis plus de 20 ans. Pour rappel, 80% de la prod TV américaine est en fait fabriquée dans des studio étrangers, principalement coréens. Souvent il ne leur reste que la Pré-prod / Post-prod. Ce qui rend le truc encore plus paradoxal c'est qu'ils font ça pour économiser alors que dans la réalité ce sont les épisodes d'animation les plus cher du Monde, souvent à cause des salaires restés aux USA, comme par exemple les doubleurs. mellow

Maintenant, le sujet qui nous concerne directement pour ce Topic : le Japon.

La, c'est encore différent : la prod est tellement en surchauffe que depuis des lustres elle tourne sur un réel système d'entraide entre les studios, ce qui a donné naissance à un paquet de studio qui parfois se spécialisent plus ou moins dans des missions de Backup pour d'autres productions.

C'est une particularité qu'on vous explique à plusieurs reprise dans la série ShiroBako, allant du fameux Studio 3D ou Misa commence sa carrière, et qui est quasiment dédié aux commandes de véhicules 3D pour différentes Prods, jusqu'au tout petit studio d'animation monté par un ancien pote de promo de Yano, qui fait bosser quelques animateurs dans son appart, en passant par THE INFAMOUS TITANIC STUDIO ! tongue2 (qui porte assez bien son nom... sneaky)

Et donc vous avez pas mal de ces studios qui existent au Japon, comme le Studio Pablo pour les décors, qui est un des plus connu, mais aussi des studios comme Yapiko... Et parfois même, comme nous l'explique l'article, de très grands studios qui ont en fait commencé en prenant des missions de Backup pour aider les prod des autres. Trigger, Kyoto Animation, Ufotable... Tous ceux la ont commencé par bosser pour les copains avant d'avoir leurs propres productions sur le calendrier.

Le système a un côté « Survival » dans le sens ou souvent les studios sont dans l'incapacité d'assurer toute la prod par eux même et ont donc un besoin vital de Backup... Et quand les studios qui vous ont aidé sont eux même des grands studios gérant leurs propres productions, ils auront sans nulle doute besoin d'un coup de main à un moment ou un autre, ce qui permet de renvoyer l’ascenseur... happy

Mais bon, comme je le disais plus haut, beaucoup ne finissent pas avec leurs propres prods et se transforment en studio de Backup ou les prods les plus diverses se mettent à balancer leurs besoins du moment. Or parfois le bon fonctionnement de cet Outsourcing peut reposer sur peu de choses.

L'article de Sakugabooru nous parle d'un cas particulier et en même temps énorme : le Studio Wanpack, fort de ses 80+ animateurs ! gah

Ce studio de Backup aidait visiblement un paquet de monde, de la Toei à BONES en passant par Ufotable... Et auraient même participé au sauvetage de la saison 1 d'Attack on Titan quand Wit s'est aperçu qu'ils n'auraient jamais assez de bras pour aller jusqu'au bout. ouuuups

Or, il avait une énorme faiblesse : il est bien connu que les artistes aiment pratiquer leur art mais détestent s'occuper de tout ce qui Business / Administratif autour, et du coup le responsable du studio, Koji Yamada, était franchement un peu le seul à faire tourner tout cet aspect de la boîte.

Ce qui fait que tout s'est rapidement compliqué quand il est mort... mellow

Et surtout quand ce studio, spécialisé dans le Backup de prod, impliqué jusqu'à lors dans plus de 1000 différentes production dont déjà 40+ rien que pour ce début 2018, mais entièrement géré par un seul homme, ferma du coup ses portes assez brutalement par la suite de ce dramatique événement. confused

Coup dur pour l'ensemble de la profession mais surtout pour un paquet de jeunes animateurs qui y bossaient. Certains, qui avaient déjà de l'expérience et des contacts, n'ont pas eu de mal à se trouver une place dans d'autres studios. D'autres ont rejoint ces nouveaux studio dont je parlais dans l'un des Posts précédents, comme le Studio CoCo par exemple... 

Mais beaucoup de ces jeunes étaient en mode turbinage, enchaînant les missions de Backup au sein de Wanpack sans forcément avoir le temps de créer de contact avec les prods pour autant... Or c'était un gros avantage pour eux de bosser ici, vu la difficulté de s'en sortir quand on est débutant. Il faut enchaîner le plus de boulot possible pour s'en sortir, et le flot continu des demande d'Outsourcing géré par Wanpack avait donc quelque chose de rassurant. 

Il est clair que pour un Junior dont le boulot n'a pas encore été repéré / reconnu, un statu de Freelance est quelque chose de bien trop risqué. unsure

Donc, méga coup dur pour le milieu de la prod mais aussi pour les gens qui en vivent, surtout dans la situation actuelle. Et cela prouve que si ce système d'Outsourcing a de réels avantages, il vaudrait mieux que les prods se penchent un peu dessus pour réellement consolider la choses.

Certains studios, étant passé par la à leurs débuts, créent de vrais liens avec leurs Backup, comme ce fut le cas il me semble avec Kyoto Animation et Free : si le grand studio a en effet produit l'anime, c'est un projet du Studio Animation DO, qui a souvent servit de Backup à Kyoto Animation.

C'est à croire que Kyoto Animation sont vraiment ceux qui ont le mieux compris comment devrait marcher tout ce système... whistle

1 mai 2018
10:13
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Je le mets en Spoil mais voici un élément qui prouve, encore une fois, que les gens du milieu de l'animation japonaise sont au courant de tous ces problèmes et souvent le font savoir au travers de certains passage de leurs anime... Et ce n'est pas isolé aux animes basés sur le sujet comme ShiroBako ou Animation Runner Kuromi. C'est déjà arrivé dans des trucs comme Gintama, mais pas seulement. tongue2

L'exemple suivant est tiré d'un anime de cette saison du printemps 2018 : Mahou Shojo Ore / Magical Girl Boysrolleyes

Très sincèrement, ce genre d'opération n'est pas sans risque pour le Réa, surtout si la critique est assez virulente. ouuuups

Mais bon, en même temps je pense qu'à un moment il faut que ça sorte, sinon ça reste en dedans et c'est pas bon non plus... whistle

21 mai 2018
11:04
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Juste pour info, pour ceux qui veulent vraiment aider (à hauteur de leurs moyens), l'Animator Dormitory 2018 Crowdfunding est ouvert ! wink

Au passage, j'aime bien les ptites animes qu'ils collent avec leurs Tweets de Promo... biggrin

24 juin 2018
11:50
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Petite info du salaires des animateurs payé au Plan (cut) en fonction de la prod :

Pour info, 1000¥ ≈ 8€. rolleyes

Après il existe des gens qui sont payés à la Frame, au mois, et plein d'autre formule. Mais il me semble que pour les Freelance, celle-ci est assez commune.

4 juillet 2018
9:42
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Je vous rajoute un article ANN un peu long mais très intéressant, qui reprend un peu l'histoire avec Otaku Coin mais aussi celle de Flying Color Foundation, dont je n'avais pas parlé ici...

En gros c'est des gens qui s'étaient associé avec des Youtubers / Influenceurs en dehors du Japon, théoriquement pour recueillir des données concernant les goûts des fans internationaux et transmettre ça aux studios japonais pour leur donner des pistes de production.

Et vous vous en doutez déjà un peu, ça a complètement merdé... ouuuups

L'article fini en parlant de vraies solutions pour aider l'animation japonaise, pour ceux que ça intéresse. rolleyes

22 juillet 2018
14:01
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Alors maintenant, parlons d'un autre "problème" de l'animation japonaise... Enfin surtout de leur méthode de prod : le retard incroyable en matière d'utilisation de l'ordinateur dans l'animation elle même.

Alors que les USA en sont pratiquement au Paperless, le Japon en serait encore au 90% anime papier. wacko

Je vous met ici un article, pas facile à lire car assez mal traduit du japonais à l'anglais (traduction machine ? confused), qui nous présente le point de vue d'un jeune animateur japonais qui lui a décidé de travailler sur Flash. Il nous présente au passage les cas assez délirants de vieilles habitudes de prod qui ralentissent tout le processus, mais qu'on a toujours pas modernisé pour autant : Les dossiers de calques d'animes qui circulent de mains en mains pour toutes les étapes de vérification (truc que vous pouvez voir très souvent dans ShiroBakorolleyes), ou encore les archives physiques de références... 

Après, le simple fait qu'il n'en soit qu'à Flash dans sa démarche, prouve qu'il y a vraiment un retard dans le domaine : Flash est de moins en moins un logiciel proéminent dans le monde de l'animation. Les deux géants actuels sont Harmony et TV Paint, très clairement. Or, il parle lui même du fait que si un autre logiciel pouvait faire les mêmes choses que Flash sans en avoir les inconvénients, ça serait pratique...

Bah, ça existe... Sauf que ce sont des logiciels pratiquement absents du marché japonais (comme ceux de ToonBoom, qui n'ont jamais vraiment réussi à percer la bas ouuuups).

Les logiciels les plus utilisés à l'heure actuelle au Japon seraient le logiciel d'animation de CELSYS (les mêmes qui font Clip Studio Paint), et TV Paint (Le plus vieux logiciel d'animation français, je le rappelle. wink).

Mais de ce côté la, y'a surement un paquet de progrès à faire et une marge assez délirante. Quand ils auront maîtrisé tout ça et qu'ils pourront réduire les délais de prod, ça risque d'être intéressant. Après, il ne faut pas qu'il choisissent de faire comme chez nous, c'est à dire aller vers la facilité à bas prix, mais qu'ils en profitent pour aller encore plus loin ! laugh

1 août 2018
18:24
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Allez, c'est reparti pour vous donner encore plus de sources d'infos sur l'état de l'animation japonaise et les différentes évolutions du milieu ! biggrin

On va commencer par un truc qui, pour le coup, ne se passe pas au Japon mais chez nous... Je dirais presque "hélas" tellement on a entendu de propos complètement débiles sur le sujet, sans compter les erreurs plus ou moins volontaires quand certains parlent du sujet sur les média sociaux : l'importance pour le marché japonaise des Simulcast à l'étranger.

Cet article du tout nouveau et très intéressant site Okachi.fr, nous fait une analyse des idées reçue les plus courantes et parfois aussi les plus... rhaaa

Car oui, ces gens qui parlent un français approximatif sur Twitter, bourré de phonétique et d'abréviations (alors qu'on a maintenant 280 caractères par Tweet) et dont les propos sont franchement délirant tellement ils affichent un niveau de "Ouais chui sur ke jé raison mais jé po vérifié mais chui sur que cé com sa" assez pathétique (et pour s'assurer que c'est pas du Fake, suffit de vous rappeler les fameux Commentaires à la disparition du Site Endless Manga... bad).

Et je dois avouer que même des gens pas aussi bas de plafond peuvent parfois se faire avoir honnêtement. Certaines personnes m'ont souvent dit regarder des choses sur Site-Truc ou Machin en mode "c'est trop pratique et c'est gratuit et ça a l'air officiel"... Sauf que très très souvent, ça ne l'était pas du tout. Sans compter les gens à qui je fais découvrir encore maintenant les noms de nous Simulcast à nous...

Bref, autant les gens de mauvaise foi que ceux de bonne foi peuvent encore se planter sur ce sujet... Et malheureusement ne se rendent pas compte de l'impact que ça peut avoir sur la prod japonaise.

Du coup, si vous ne vous êtes jamais trop posé de questions la dessus, je vous conseille de bien lire l'article si vous voulez comprendre un peu mieux les avantages du Simulcast légal, et torpiller les idées reçues à ce sujet. rolleyes

En continuant sur l'ouverture de l'animation japonaise à l'international, voyons ce que ça donne point de vue Prod. Comme nous l'avions vu plus haut, nous sommes en pleine crise de vocation actuellement au Japon, ou 80% des Juniors en animation arrêtent le métier avant d'avoir atteint 3 ans d'expérience (du aux conditions de travail et surtout aux bas salaires).

Du coup, il est devenu de moins en moins étonnant d'entendre parler de prod qui vont carrément chercher de la main d'oeuvre à l'étrangers, et même en télétravail !

Dans les exemple récent, nous avons celui de l'épisode 65 de Boruto, qui a bien fait le tour des média sociaux.

C'est effectivement un des cas les plus flagrant de coopération internationale et inter-générationnelle de l'animation moderne japonaise, comme en parle si bien cet article du SakugaBlog. Il faut préciser que bon nombre de ces animateurs faisaient eux même circuler leurs test d'animes sur les média-sociaux (après la diffusion de l'épisode lui même à la TV, cela va de soi) avec une certaine fierté ! biggrin

C'est franchement un très bonne initiative et je pense que c'est quelque chose qui va devenir de plus en plus courant dans la prod japonaise.

J'en ai d'ailleurs discuté avec kViN (chroniqueur sur le SakugaBlog et sur ANN) quand il a Retweet une offre semblable pour la série Revue Starlightrolleyes

D'après sa réponse, le studio a déjà travaillé avec des artistes internationaux et donc n'aurait aucune difficulté à embaucher une personne à distance du moment que cette dernière sait comment tourne une prod japonaise. happy

C'est donc clairement à classer dans les points positifs de l'évolution de la situation actuelle. (mais ça serait pas mal qu'ils pensent aussi un peu à redistribuer les fonds vers les salaires de bases pour maintenir les gens dans le milieu... Question de bon sens... whistle)

EDIT : un autre exemple de Gaijin ayant bossé sur une prod japonaise, et pas n'importe laquelle... My Hero Academia 3tongue2

EDIT 2 de l'update de la mort qui tue : Toujours sur My Hero Academia 3, cette fois c'est le travail d'un Freelancer français à Tokyo. biggrin

Il précise lui même en réponse à Yom (notre n°2 du concours de dessin des Magical Girls. whistle) qu'il lui aura fallut une semaine pour la partie Layout puis 8 à 10 jours pour l'animation clean... Sachant que ça s'est étalé sur 2 mois, le temps que le Réa et le Chef Anime check le truc (ceux qui ont vu ShiroBako ne s'étonnerons sans doute pas de toutes ces étapes, d'ailleurs. happy)

1 septembre 2018
17:01
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Un mauvaise nouvelle qui tombe : un studio de Backup de plus qui a bu la tasse, le studio Drop. Comme on peut le lire dans cet article de MangaMag, on est assez loin de l'usine de type Wanpack, mais ce petit studio avait quand même bossé pour un paquet de prod assez connues et avait même eu son propre projet en tant que tête de prod en 2009.

Mais la situation actuelle est franchement tendue, et le passé n'a souvent pas permis à ces petits studio de mettre une trésorerie de côté pour ce genre de situation... En gros, ces studios sont hélas assez fragiles. sad

5 novembre 2018
9:24
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

J'en parlais un peu plus haut, mais TV Paint est effectivement un des 2 logiciels d'animation les plus utilisé au Japon... Un logiciel français, je le rappelle au passage. whistle

Ce qui veut dire surtout, avant de coller du chauvinisme mal placé dessus, que c'est un logiciel qu'on peut apprendre par chez nous, avec un paquet de Tutos dispo, et qui du coup peut vous permettre de décrocher des boulots au Japon... Pour peu que vous ayez les 2 importants éléments qui vont avec : parler japonais et avoir une connaissance du système de prod (3ème élément si vous envisagez de bouger la bas : avoir de l'argent d'avance. rolleyes).

En attendant, on peut trouver sur la chaîne Youtube de TV Paint des interview d'animateurs japonais qui vous expliquent leur utilisation du logiciel, ce qui est plutôt sympa. happy

Exemple avec Suesawa, qui a bossé sur le nouvel Anime de FLCL chez Signal MD. smile

 

Ou encore Takafumi Hori, chez Trigger. tongue2

6 janvier 2019
17:28
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Je vous mets ici une vidéo assez intéressante du Youtubeur Japonais That Man Yuta, qui d'habitude s'occupe surtout en donnant des cours de japonais, mais qui cette fois a eu l'idée de nous montrer un truc qui parfois surprend beaucoup les occidentaux : le fait que les japonais eux même ont été pendant longtemps totalement ignorants du fait que les Animes Japonais étaient très populaire dans le monde... Et même encore maintenant vous pouvez en trouver qui n'auront pas la moindre idée du phénomène car pour eux c'est avant tout un divertissement issus de leur culture à eux, et pas forcément appréciable par d'autres. rolleyes

https://youtu.be/tkgKar8POMU

(Je ne sais pas pourquoi la vidéo ne s'affiche pas mais le lien marche quand même, donc bah... euh... confused)

Si je parle de cette vidéo, c'est que dans un sens elle explique et renforce le sentiment de surprise qu'ont eut certains japonais (pour le coup pas forcément fans d'Anime) quand ils ont appris dans les News que les Studio ne touchaient que 10% du pactole que générait l'exploitation des Animes Japonais dans le Monde : un paquet d'entre eux n'avait pas la moindre idée du succès de cet industrie du loisir à l'international. ouuuups

4 mars 2019
9:47
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Petite piqûre de rappel sur la situation au Japon pour les animateurs... Même si certains studios tentent de fonctionner de façon plus "éthiques" en ce qui concerne les conditions de travail des salariés, c'est encore loin d'être majoritairement le cas... unsure

Rappel que la JAniCA (Japanese Animation Creators Association) est l'assoc crée il y a déjà 12 ans par plusieurs grands noms de l'animation japonaise... Pour entre autre dénoncer et tenter de trouver des solutions à ces problèmes de conditions de travail. Satoshi Kon en était un des fondateurs, et on raconte même que c'est après avoir découverte le faible budget global de Tokyo Godfather qu'il s'est dit qu'il y avait un truc qui n'était pas normal (en gros, tu peux pas bien payer les gens avec un si petit budget. Logique toute conne. ouuuups).

Mais voilà, ils n'ont pas fondé un syndicat, juste une association... Association qui n'a donc pas du tout le même poids face à l'industrie elle même. Il peuvent faire des opérations de type enquête et sondage pour rendre public les problèmes, chercher des partenariats avec des studio, etc... Mais ça s'arrête la.

Du coup je dois avouer que de leur reprocher de ne pas faire quelque chose qu'ils ne peuvent pas faire (négocier avec les patrons et comités de prod après le résultat très inquiétant de leur enquête sur les conditions de travail des Juniors), c'est assez idiot... dry

Certes, dans la situation actuelle, c'est vraiment d'un syndicat qu'ils auraient besoin. Mais ce genre de chose au Japon n'est pas facile à mettre en place, surtout dans une profession qui ne s'arrête jamais de bosser. C'est que ça prend un paquet de temps ces choses la... sad

6 avril 2019
20:01
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Confirmation : y'a encore du boulot avant d'arriver à une situation saine dans le milieu de l'animation japonaise en général... confused

13 avril 2019
0:21
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Y'a les studios qui ouvrent, comme on en a parlé plus haut, mais y'a aussi les studios qui ferment... mellow

14 avril 2019
12:00
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Un Live Tweet de la convention Jonetsu parlant des sources de revenus de l'animation japonaise, qui aident à son financement mais ne vont pas forcément dans les poches des animateurs et autres professionnels du milieu... ouuuups

Je note que même si le marché du physique s'écroule aussi au Japon, eux au moins ils en sont à 80% de Bluray contre 20% de DVDs. Chez nous, c'est un peu l'inverse... bad

22 avril 2019
11:31
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Pour ce qui concerne l'affaire Madhouse, l'ami RdNetwork poursuit son travail de traduction des News sur Twitter, et on l'en remercie bien. wink

Thread sur le témoignage d'un des animateurs au bout du rouleau... blink

22 avril 2019
14:21
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Petite vidéo intéressante de l'Ermite Moderne, qui parle certes principalement de la Saison 2 de One Punch Man mais qui en profite pour aborder un paquet de point que j'ai cité plus haut et d'autres trucs qu'ils faut sans cesse rappeler pour bien comprendre la situation globale au Japon dans le milieu... Ça fait jamais de mal de réviser un peu ces points la, surtout avec un exemple concret. whistle

23 avril 2019
19:55
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

On dirait que ça commence à râler sec au Japon et c'est pas plus mal !

L'histoire avec Madhouse semble faire effet boule-de-neige, et beaucoup de gens commence à parler plus ouvertement de la façon de produire elle même comme étant LE problème.

Exemple avec le Thread de l'excellente animatrice / illustratrice / Mangaka Nishii Terumi, qui ne mâche pas ses mots... whistle

Mais elle n'est pas seule, loin de là, car notre cher Thomas Romain lui aussi est de la partie ! sneaky

Pour finir, un article en français d'ANN qui parle du sujet. happy

EDIT : je rajoute ici l'article ANN qui reprend un peu tout ce qu'on a pu voir au dessus sur "l'affaire Madhouse" et le fait que ça représente sans aucun doute une situation assez généralisée dans le milieu actuel de la prod d'animation japonaise... confused

26 avril 2019
19:19
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6605
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

On rajoute quelques Tweet qui décrivent un peu plus la situation, en commençant par ces Tweets de Nishii Terumi qui parle d'un truc dont j'ai déjà parlé tout en haut du Topic, ce qui nous ramène 1 an en arrière quand même... confused

D'autres Tweet prouvant l'absurdité du système... wacko

Mais pour cette fois, on va finir par une notre positive : vous vous souvenez du Studio Durian dont je parlais un peu plus haut ? Et bien ce jeune studio nous prépare un petit quelque chose... Avec l'aide d'une Team japonaise talentueuse, et d'un français que certains connaissent sans doute déjà, comme nous le précise Thomas Romain. whistle

Et voici donc le Trailer de Shishigari ! Enjoy ! laugh

Analyse Food Pixar News Youtube Stop-Motion World Record Info pratique Aardman Blue Sky Dreamworks MCU Conférence Trailer Bande dessinée blender Culture Otaku Crowdfunding Ghibli Geekotaku Master Class Reportage Making of Interview Retrogaming paperman France Musique Cosplay Funny grease pencil Festival Sony Speed Drawing Débat Annecy Documentaire Disney Marvel RIP Final Fantasy Animation Legend Web serie Goodies NSFW Geek Simpsons's Couch Gag Cyber Punk Mecha Exposition DC Comics Warner Teaser WTF innovation Talk Back Césars Court métrage Oscars Geekette Twitter Star Wars Trigger Convention Manga Review Japon Creepy Netflix Star Trek Réalité Augmentée Corée LAIKA ARTE jeu vidéo US Comics Statistique Cannes
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
8 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 368

Charrys: 241

macromaster_42: 239

lololeboiteux: 160

tsatse: 155

itaf: 142

albatron: 109

FrozenOwl: 104

hunterogue: 87

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 73

Members: 183

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1162

Posts: 9304

Administrators: Marco Sensei: 6605