A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed Topic RSS sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Les scénaristes souffrent vraiment en France... -_-
[En France on a des idées, mais elle plaisent pas à tout le monde... :p]
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
Tags: Article
13 juillet 2015
16:57 pm
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 10879
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Voici un article très intéressant de Télérama sur l'enfer qu'affrontent les scénaristes de séries en France.

Très clairement pour ma part je suis bien plus du côté des scénaristes que des ligne éditoriales des TV qui disent que les "bonnes séries" sont rares... En fait c'est leur définition de la "bonne série" qui fait que rien de très intéressant n'arrive à atteindre tous leurs critères. Et du oui OUI quand ça le fait et que c'est bien, c'est RARE. Mais ce n'est pas du tout la faute à un manque d'idées ou d'originalité : c'est un manque totale de volonté des distributeurs face à la prise de risque. brooding

Sincèrement, lisez l'article et pensez à toutes les séries Live ou Animées que vous aimez et tentez de les mettre dans ces fameux critères français qu'on veut éviter pour pas prendre de risque : on évite la violence, le sexe, la drogue, même la politique ? Adieu Game of Thrones, Breaking Bad, House of Cards... Et bon pour les série d'animation j'en parle même pas. On est certes passé du 6-10 à du 8-12 ans max, mais même la les scénarios sentent vraiment le presse-purée (comme pour Ladybug quoi... bad).

Le passage qui dit qu'il leur faut 2 ans pour se décider n'est pas une exagération d'ailleurs... Car pratiquement 2 ans c'est le temps qui leur aura fallut pour accepter de repasser des Anime Jap sur France 4, hyper tard le soir, en commençant pas Attack on Titan qui était pourtant une valeur planétaire à ce moment la... Mais non, même un truc qui cartonne sur le Monde entier, il faut encore leur faire comprendre que... euh... il cartonne dans le Monde entier et que du coup euh... Bin ça serait peut être bien de diffuser en France un truc qui cartonne dans le Monde entier ? Non ? confused

Personnellement c'est ce genre de truc qui m'a fait abandonné l'idée de faire un quelconque projet pour la TV... Pour moi l'avenir est sur Internet et la TV n'en sera qu'un des aspect, mais il est clair qu'eux ne voient pas ça d'un même œil. rolleyes

The following users say thank you to Marco Sensei for this useful post:

Charrys
20 novembre 2017
15:40 pm
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 10879
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Alors, malgré que ce Post soit vieux de 2 ans, je le remonte pour rajouter la dernière débilité de ceux qui nous gouvernent pour bien prouver que malheureusement le temps passe, les gens au pouvoir change... mais l’imbécillité, l'ignorance, l'inculture et les a priori restent ! omg

Car voilà que maintenant, suite à la remarque totalement stupide d'une sénatrice, la ministre de la santé actuelle, Agnès Buzyn, a assurer qu'elle allait contacter sa collègue de la Culture pour engager une "action ferme" contre... LA CIGARETTE DANS LES FILMS FRANÇAIS ! rhaaa

Or c'est complètement stupide pour un milliard de raison :

- Ce n'est pas ça qui pousse les gens à fumer, et en réglementant / supprimant l'usage de la cigarette ou du tabac dans les films, cela n'a que très peu de change d'avoir un impact mesurable sur la consommation actuelle (voir pire : la booster pour le côté interdit / rebelle / politiquement incorrect). dry

- Un paquet de situation de fumeur dans un scénario peuvent permettre une image négative du tabac. Prenez un film fantastique comme Constantine : le héros combat des démons en tout genre comme exorciste depuis des années, et au début du film il apprend... qu'il va crever d'un cancer du poumon généralisé car il fume comme un pompier depuis l'âge de 15 ans. Vous avez aussi le cas simple et général qu'il est impossible de faire arrêter de fumer un personnage dans un film, et donc montrer le bon exemple, si le personnage ne fume pas lui même en premier... wacko

- Mais pire, même si vous réglementez l'usage du tabac dans les scénario de films pour lui donner une image systématiquement négative, il restera des cas ou vous ne pourrez pas le faire sans que le scénariste se retrouve face à un impossibilité de rendre son histoire cohérente voir même tout simplement crédible. Quid d'un film sur la seconde guerre mondial sans avoir un général américain tirant sur son cigare, ou même les Hobbit du Seigneur des Anneaux ne pouvant plus fumer leur herbe à pipe... Les Pirates de films d'aventure ou les truant et flics d'un polar que vous placeriez dans les année 50 ne fumeraient plus non plus ? Et si vous faites un Biopic sur une personne célèbre qui, entre autre chose, fumait beaucoup... Elle doit arrêter de fumer aussi ? confused

- Et comme l'indique la fin de l'article avec les notions de Twitter : les gens savent que les films sont de la fiction, et que si on devait limiter l'écriture de ces histoires fictives à ce qui est uniquement propre et toléré dans la vie réel car on aurait peut d'une quelconque influence sur le spectateurs, ça serait un massacre... Adieu course poursuite, adieu ivresse, adieu attaque de banque, adieu crimes en tout genre... Et bonjour film qui ne raconte plus rien car il ne se passe plus rien. mellow

Et après ça on me demande encore pourquoi on ne fait pas de série ou de cinéma de Genre en France... La réponse est que ce n'est pas par manque de volonté des auteurs, ni même par manque d'intérêt du public... C'est tout un tas d'éléments à la con comme ceux la, émanant de personne qui souvent croient savoir un truc avant d'admettre qu'ils ne se sont en fait jamais posé la question "mais c'est pas grave parce que j'ai forcément raison de toute façon"... brooding

Supplément Bonus : juste histoire de prouver que ce n'est pas forcément un problème franco-français, voici un petit exemple de ce que ça donne avec un politicien japonais sans aucun argument, qui met l'augmentation de la criminalité sur le dos des... jeux vidéo... En 2017... Et au Japon, alors que Tokyo vient d'être encore une fois élu la ville la plus sure du Monde. omg

22 décembre 2018
18:37 pm
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 10879
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Fin 2018 : les scénaristes ont encore un peu de mal à être reconnus, même si le CNC fait des efforts... Une fois qu'on leur a rappelé l'existence de ces derniers. whistle

28 décembre 2018
14:29 pm
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 10879
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

On rajoute un article de BFM (oui, il leur arrive d'avoir des bons articles... tongue2) qui nous raconte le règlement de compte entre Directeur d'écriture et scénariste sur la série Les Mini-Justiciers. En gros, l'un de ces poste est sensé être un salarié comme un autre, alors que l'autre est principalement rémunéré en droits d'auteurs.

Et visiblement, certaines personne aimeraient bien avoir les deux en même temps, quitte à le prendre sur la part de leur collègues... confused

25 septembre 2022
17:58 pm
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 10879
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Alors comment dire... Vous savez quoi ? On est en 2022 et on a vraiment l'impression que pour les scénaristes en France c'est franchement toujours autant le bordel pour ce qui en est de la liberté de création ou tout simplement la reconnaissance. unsure

En Août 2021 (oui, y'a plus d'un an) j'avais évoqué le cas plus particulier dans un autre Topic, des scénaristes de programmes jeunesse en animation qui se retrouver confronté à une sorte de "charte non officielle" de ce qui peut se faire ou pas, façon assez moyenâgeuse. La pour le coup, on va se pencher sur les scénaristes de long-métrages (principalement "Action Live", mais pour l'animation partez du principe que ça sera encore pire. dry) et voir ou en est leur situation actuelle.

Spoiler Alert : y'a des trucs qui ressemblent fort à ce que vous pouvez trouver dans les poste du dessus, qui datent pourtant d'il y a 4 ans et plus. ouuuups

Encore une fois, on va partir d'un article très intéressant de Jérôme Lachasse sur BFMTV intitulé "Clichés", "sans ambition"... les scénarios des films français sont-ils vraiment aussi mal écrits?

Avant de commencer, un "petit" élément de contexte (que ceux qui suivent notre rubrique Box Office connaissent sans doute déjà) : alors qu'on a des signes de retour à un certain niveau de fréquentation dans les salles de cinéma en France, les films français ont un mal énorme à faire des score équivalent à ce qu'ils pouvaient atteindre en 2019 et avant. Il faut être clair : même les comédies, catégorie souvent Reine en France, n'arrivent pratiquement plus à passer le mur des 3 millions de spectateurs dans les salles.

A l'heure actuelle, une seul et unique film français a réussi à se glisser dans le Top 10 provisoire du Box Office de 2022 : Qu'est-ce qu'on a tous fait au Bon Dieu ? en 9ème position (un peu au fond, du coup) avec 2.4+ millions de spectateurs. Les 9 autres films du Top 10 sont des films américains (de Top Gun : Maverick et ses 6.5+ millions de spectateurs, à Sonic 2 qui pointe  à 2.2+ millions). blink

Rappel au passage : le premier Qu'est-ce qu'on a fait... c'est 12.3+ millions d'entrées, le deuxième montait encore à 6.7+ millions, et la on est rendu à 5-6 fois moins que celui du départ. Et pourtant, malgré cet écroulement, c'est celui qui s'en sort le mieux cette année ? On serait en droit de s'inquiéter un peu, non ? confused

Le CNC lui même n'est pas indifférent à la situation et s'est fendu d'une étude en Mai dernier pour comprendre la baisse de fréquentation dans les salles. Il faut quand même noter que c'était donc avant l'été, qui aura été plus musclé de ce côté là, et que cette étude contient des facteurs qui ont depuis disparu (le fait de devoir porter des masques pendant les séances).

Du coup, l'article de BFMTV se penche sur le scénario, pour voir s'il n'y aurait pas une partie de l'explication dans le fait que les histoires seraient elles-mêmes de base moins intéressantes / attirantes pour le Public (ce qui est le cas pour 23% d'entre-eux selon l'étude du CNC, d'ailleurs).

Le but est de savoir si par hasard, l'écriture de scénario en France ne serait pas en total décalage par rapport aux attentes / intérêts / goûts du public, et si c'est le cas, d'où pourrait venir un tel décalage ? 

Très sincèrement, ma lecture personnelle de l'article fait ressortir un phénomène qu'on revoit encore trop souvent, et qui est aussi similaire au cas du "cahier des charges" dont je parlais plus haut : y'a trop de gens qui interviennent dans la décision de ce qui peut être ou ne pas être dans un scénario, très souvent sans être qualifié eux-mêmes sur la question. Paradoxalement, j'ai aussi l'impression que ceux qui sont qualifiés, comme en cas de relecture du scénario, ne sont souvent pas écoutés convenablement, ou alors ne sont là que pour appliquer les visions d'un supérieur (souvent une personnes parmi les Producteurs) qui se retrouvent parfois de nouveau à côté de la plaque. wacko

Alors c'est assez marrant de voir que dans l'article en question, certains scénaristes ne semblent pas ressentir cette influence externe, alors que d'autres en parlent très clairement (surtout vers la fin de l'article d'ailleurs). D'un point de vue personnel, j'ai déjà vécu plusieurs fois ce genre de directive sur une prod, ou une personne totalement extérieur au projet mais qui fait parti de la prod financière, arrive pour modifier un gag qu'il ne comprend pas (même s'il est le seul à ne pas le comprendre), un élément de décors qu'il n'aime pas ou qui ne correspond pas à l'ambiance qu'il imaginait pour l'oeuvre (alors qu'elle était pourtant bien définie dans le projet), ou n'importe quoi qu'il pourrait imaginer offensant pour des gens qui ne se sont même pas encore plaints puisque l'oeuvre n'a pas été vu (et qui sans doute ne se seraient jamais plaintes dans 99% des cas). omg

La solution dans ces cas, c'est souvent d'effectivement de se reposer sur des "clichés", ou pour le producteur "des recettes qui marchent", la "prise de risque zéro"... Sauf que dans les faits, y'a une seul et unique franchise qui a la potion magique du succès avec la recette qui marche : Asterix, ou même les plus mauvais films (Live ou Animation) ont toujours connu un certain succès (jamais en dessous du million de spectateurs, depuis plus de 50 ans ! whistle). Pour tous les autres, il faut le dire : LA POTION MAGIQUE N'EXISTE PAS ! sneaky

Après, y'a pas mal de discussions autour du fait que les dits producteurs n'ont pas de "mauvaises intentions" et cherche justement à ce que le film rencontre le succès... Sauf que je mets un gros bémol à cette vision que je trouve assez naïve : un paquet d'entre eux veulent surtout que le film rencontre un certain succès financier pour leur permettre de rentrer dans leurs frais ! D'ailleurs je dirais que les moins dirigiste, ceux qui laissent aux Créatifs le contrôle de leurs oeuvres, sont ceux qui sont vraiment utiles. Dans le cas ou ils voudraient vraiment intervenir, ça serait à minima acceptable s'ils étaient eux même issus du milieu Créatif mais qu'ils se contentaient de donner des conseils sans pour autant imposer certains changement, certaines réécritures.

En général de toute façon, les Créatifs détestent ça. Si l'occasion leur est donnée, il refuseront d'ailleurs en bloc ce genre d'ingérence dans l'écriture d'une oeuvre (exemples à l'international : il suffit de penser à ce qui s'est passé entre Jeff Bezos et l'équipe d'écriture de la série Les Anneaux de Pouvoir, ou encore récemment entre CD Projekt Red et le Studio Trigger concernant le personnage de Rebecca dans Cyberpunk : Edgerunner. rolleyes).

Dans tous les cas, pour moi le fait de laisser les Créatif contrôler l'écriture fait que même en cas de Flop, celui-ci est au moins un Flop "naturel". Des fois ça marche, des fois ça marche pas. Sauf que dès fois ça pourrait marcher mais ça ne marche pas quand même parce que quelqu'un à balancé un bâton de dynamite dedans (de loin, bien sûr tongue2) parce qu'il avait l'impression que ça manquait de dynamisme ou que c'était pas assez percutant, etc... Ou que le discours / message allait trop ou pas assez dans le sens que lui voulait.brooding

L'artiste à le droit de se planter avec son oeuvre, c'est naturel.

Par contre ce n'est pas naturel qu'on la plante pour lui. bad

Dans les autres facteurs que je trouve intéressant et que l'article aborde un peu : les changements d'habitudes des spectateurs et le manque de visibilité autant de certains films que des gens qui les écrivent. mellow

Pour le premier point, j'ai fait un ptit Thread Twitter la dessus, et y'a pas besoin de trop de développer : c'est que les 26% de gens dans l'études du CNC qui ont changé leurs habitudes de consommation pour switcher vers le Streaming (entre autre) le font pour moi principalement pour les films qu'ils jugent ne pas valoir le coup d'aller les voir sur grand écrans. Un paquet de films français, dont les comédies, font hélas parti de cette catégorie. ouuuups

Pour la question de visibilité, pour les films je pense que ceux qui ont le meilleur budget de Com ne sont pas forcément ceux qui ont le meilleur potentiel face au public. En France on a un système qui finance la création des oeuvres mais ne les aide pas vraiment à être diffusé. De par ce fait, certains films qui auraient pourtant un potentiel intéressant, peuvent se retrouver écrasé par la concurrence, quel que soit les efforts de certains distributeurs valeureux mais mal équipés pour résister. Il faudrait peut-être penser à revoir la chose... confused

Et pour ce qui est du manque de reconnaissance des scénariste, elle est hélas réelle... Et se complète effectivement pas une fragilité financière qui est assez désespérantes. Il peuvent certes prétendre à des droits d'auteurs (et encore, il faut voir leur contrat) mais si celui-ci est basé sur le succès du film et qu'il n'en rencontre pas pour toutes les raisons qu'on a évoqué plus haut... A la fin il te reste effectivement des cacahuètes. sad

Bref, j'ai peur qu'on n'ait pas fini de remplir ce Topic... Libre à vous de nous donner votre opinion, mais personnellement j'ai pas envie de dire "rendez-vous dans 4 ans pour la même chose". ouuuups

Marvel LAIKA Toei Animation Review NSFW Master Class jeu vidéo Animation Legend Analyse Warner Culture Mecha MCU Convention Food Geekette WTF Statistique grease pencil Musique Dr Who Concours Halloween WIP innovation Débat Don Bluth Blue Sky Annecy Pixar Ghibli Interview ARTE Star Wars Stop-Motion Netflix Reportage Réalité Augmentée Otaku Talk Back Steampunk Web serie Animation Simpsons's Couch Gag Manga Comics Documentaire Conférence Star Trek Ankama RIP Oscars Court métrage Clip Studio Paint Goodies Exposition Trailer Geek World Record 3D Aardman Japon Retrogaming Creepy Bande dessinée blender Festival Youtube Crowdfunding 2D Teaser Césars Final Fantasy Info pratique News France Twitter Cannes Corée Funny
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
13 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 387

Charrys: 243

macromaster_42: 239

tsatse: 228

lololeboiteux: 160

FrozenOwl: 152

itaf: 142

Fenix in Paris: 139

hunterogue: 124

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 140

Members: 180

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1507

Posts: 14425

Administrators: Marco Sensei: 10879