A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed Topic RSS sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Les potentiels Plus et Moins de l'accord entre Netflix et les studios I.G.(Wit) / Bones au Japon...
[Anime News]
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
13 février 2018
19:09
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6851
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOnlineSmall Online

La News a fait le tour de la planète anime, de Coyote Mag à Rotoscoper en passant pas ANN et plein d'autres sites de News d'animation, tout le monde a signalé la chose : Netflix a signé un accord de partenariat avec I.G.(Wit) et Bones au Japon... Mais il serait bon d'analyser un peu plus en profondeur cette News pour voir ce qu'il en ressort de positif... et de potentiellement négatif. confused

Alors d'un point de vue positif, avoir Netflix dans les comités de prod de ces studios va permettre un certain apport d'argent non négligeable, ce qui est toujours une bonne chose. De plus, Netflix est connu comme n'étant pas très dirigiste en matière de contenu, et ne semble pas pousser les créateurs à l'auto-censure et autres intentions basées sur du « politiquement correct avant tout ». ça aussi c'est assez libérateur pour les créateurs... happy

Après cela, vous avez la promesse d'être distribué dans 190 pays d'un seul coup, via un unique partenaire. Cela simplifie beaucoup les démarches concernant la distribution à l'international, ou les négociations se font souvent à l'échelle de chaque pays, de temps en temps à échelle plus grande pour les distributeurs ancrés à plusieurs endroits. Mais même avec un grand réseau international, les licences pouvaient être local et non globales. Exemple, un anime licencié chez Crunchyroll US pouvait très bien se retrouver chez ADN ou Wakanim en France, avec parfois même des doubles détenteurs de licences (Kobayashi San chi no Maid Dragon chez Crunchyroll et Wakanim par exemple rolleyes).

Voilà pour les points qui peuvent paraître positifs aux yeux de la prod japonaise, mais essayons de voir ce qu'il en est des points négatifs... unsure

Déjà, même si Netflix n'est pas lourd avec le contenu et en général laisse les créatifs gérer ce qu'ils veulent raconter dans leur coin, ce n'est pas pour autant que cette fameuse masse d'argent frais arrange la situation précaire de la plupart des prod japonaises. Le système des comités de Prod a pas mal d'avantages mais ses défauts sont en général que l'argent qu'il gère n'est pas forcément distribué comme il le faudrait : malgré la bonne santé de l'industrie de l'animation japonaise en matière économique, les prod ont souvent des budgets ridicules par rapport aux exigences techniques, avec des conditions de travail qui finissent par rebuter tellement les Juniors de la profession que d'après des stat récentes, il seraient 80% à quitter le métier à peine 3 ans après y avoir fait leurs débutsad

Or, comme une partie du problème vient des comités de prod, et que Netflix n'a absolument pas l'intention de modifier ou même d'influencer quoi que ce soit de ce côté la, leur argent ne va pas forcément améliorer la situation sur le terrain. D'ailleurs les premiers écho dans le milieu par rapport à ces nouveaux venus dans la prod, que vous trouverez dans cet article de Sakugabooru, est que ça n'a rien changé du tout. dry

Ensuite, jetons un œil sur cette fameuse distribution internationale...

Déjà, est-elle vraiment internationale ? Il existe des cas délirant chez Amazon par exemple, un des gros concurrents actuels de Netflix dans le domaine de la VOD. Je vous avais déjà parlé de l'Anime Himouto Umaru Chan, dont la première saison est dispo en France à la foi sur Amazon Prime Video et sur Crunchyroll, mais dont la saison deux... Est une exclusivité mondiale Amazon... Qui ne la diffuse pas en Europe parce que « Fuck la Logique ». blblbl

Netflix a aussi ce genre de chose, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Ils possèdent les droits de la série de super-héros Tiger & Bunny, dont ils ont fait une version sans logo de sponsor pour des question de copyrights... Mais qui n'est pas dispo depuis l'Europe. mellow

Certes, ce n'est pas aussi catastrophique que ne l'est Amazon, qui est même passé par la création spéciale d'une chaîne VOD exclusive pour les Anime japonais aux USA, appelée Anime Strike, et pour laquelle les fans d'animation japonaise devaient payer un supplément de 60$ par an, en plus de leur Premium Amazon. Échec cuisant, comme on pouvait s'y attendre... ouuuups

Dans tous les cas, cet accord ne garanti pas que ces Animes passerons bel et bien dans 190 pays mais qu'il pourront potentiellement y être distribué, ce qui n'est pas la même chose.

N'oublions surtout pas de citer l'impact que ce genre d'accord peut avoir sur la concurrence mondiale ou locale... Car le peu qu'on connaît de cet accord est assez flou : s'agit-t-il uniquement de projet originaux que Netflix aidera à développer, ou cela va-t-il aussi concerner les productions issues de Mangas ou LN déjà soutenues par ces studio. En gros : Netflix peut-il mettre la main avec cet accord sur l'exclusivité mondial de la distribution des futurs saisons de franchises à succès qui existent déjà ? confused

Car on peut dire que ça ferait pas mal de dégât chez nos Simulcast locaux... sad

Wit : Attack on Titan chez Wakanim, The Ancient Magus Bride chez Crunchyroll, et d'autres titres récents pourraient être impactés...

Bones : Kekkai Sensen et MHA chez ADN, Noragami chez Wakanim, Shirayuki Hime, Bungou Stray Dogs ou encore Mob Psycho 100 chez Crunchyroll...

Si Netflix récupère les droits potentiels sur des suites de ces séries, il est fort possible qu'ils aient envie de racheter les droits des anciennes saisons... Pour le coup il faudra espérer qu'ils ne décident pas de faire une offre pour l'exclusivité mondiale car ça serait un gros coup dur pour les concurrents spécialisés dans le domaine.

Tout ceci est certes hypothétique mais parfaitement dans le domaine du possible. mellow

Mais comme me dirait un pote qui adore se faire l'avocat du Diable : « oui mais ça, en tant que public, les gens s'en foutent du moment qu'on a notre super Anime à la fin ». Et aussi grave que ça puisse paraître, même si une bonne partie des fans s'intéressent vraiment à ce qui se passe dans le milieu de la prod, un très gros paquet de gens sont effectivement dans cette catégorie de « ranapété »... ouuuups

Du coup, regardons aussi comment cela risque d'impacter leur consommation à eux... sneaky

Déjà, comme précisé plus haut, il existe quelques incertitudes sur la distribution mondiale, même si théoriquement elles ne sont pas très importantes.

L'autre gros point noir actuel sur les séries Netflix, c'est le fait de ne PAS FAIRE DE SIMULCAST : Netflix a pour habitude de sortir la série d'un seul bloc, une fois que le dernier épisode est passé au Japon. Ce qui fait que les fans de LWA qui voulaient rester dans la légalité, devaient attendre 25 SEMAINES que la série soit fini d'être diffusée, avant de la découvrir. omg

Vous imaginez bien que c'est ridicule de demander aux fans d'attendre pratiquement 6 mois quand les Fansubs illégaux seront prêt dans la semaine... dry

Il faut être réaliste et pragmatique : ce n'est pas possible de vanter l'offre légale et demander à tous de rester dans les clous si cette offre ne vous fournit pas ce que vous demandez en tant que client... Et qu'il est parfaitement possible de faire puisque les Simulcast spécialisés que nous avons en France le font déjà.

Certes, on a des éléments encourageants de ce côté, comme le fait qu'ils ont décidé de passer Violet Evergarden en Simulcast... Mais ce n'est, par exemple, pas le cas pour la saison 2 de Nanatsu no Taizai... Du coup le problème n'est pas encore complètement réglé de ce côté la. unsure

Ensuite, un autre problème, auquel certains ne prêterons pas forcément attention mais qui va faire râler plus d'un fan... Le soin apporté à la Com sur les séries et surtout à la traduction.

Traduction et adaptation je devrais même dire, car c'est la qu'on voit que nos Simulcast français ont fait beaucoup d'effort. On peut ne pas être d'accord sur certains choix de trad, mais il faut reconnaître qu'il est extrêmement rare de voir de véritables erreurs de traduction, ou d’interprétation du texte.

Or, si vous avez Netflix et que vous avez la curiosité de vous pencher sur le cas, par exemple, de Little Witch Academia, vous allez tomber sur une trad à 90% « correcte » (genre, sans plus) et 10% d'erreurs complètements incompréhensibles de la part d'un distributeur professionnel. blink

Je vous mets quelques exemples en Spoiler (même si ça ne spoil rien de l'intrigue générale tongue2).

Tous les éléments concernant la baguette de Shiny Chariot, le Shiny Rod, ont été traduit en français (mais par contre Shiny Chariot reste telle quelle).

Shiny Rod devient la « Baguette Étincelante ».
Shiny Arc devient... la « Flèche Étincelante », on dérape déjà de l'Arc à la Flèche sans raison... blink
Shiny Volley, le balai de Chariot, devient... le « VAL Étincelant » ??? gah Bah oui c'est con mais le traducteur a cru que c'était Shiny VALLEY et non pas Volley. Du coup, on se retrouve avec un nom qui n'a absolument aucun sens et la question suivante : le traducteur sait-il ce qu'il fait et de quoi la série parle ? L'a-t-il seulement eu sous les yeux une fois, l'a-t-on briefé sur l'univers, etc...

Et je pense sincèrement que non, car j'ai un autre exemple de référence totalement visuelle qui donne une grossière erreur de traduction juste parce que le traducteur ne devait certainement pas avoir les images sous les yeux.

Il s'agit de l'épisode avec la « Koi no OreOreBachi »... Il faut savoir que Hachi / ~Bachi veut dire à la fois abeille et guêpe en japonais. Du coup, le contexte est super important pour savoir de quel bestiole il s'agit. Or la ou une Team de Fansub, dont j'ai consulté la version, avait traduit ce nom par « La guêpe de l'Amour Nunuche » (ce qui était tout simplement parfait), le traducteur de Netflix met « L'abeille Cupidon », ce qui est à la fois beaucoup moins drôle et surtout... A l'écran, on a clairement UNE GUÊPE ! mad

Du coup les personnages passent leur temps à tenter de choper ce qu'ils appellent une abeille pendant tout l'épisode alors que nous on voit une guêpe... brooding

Or, désolé, mais c'est pas normal qu'une Team de Fansub fasse du meilleur boulot qu'un distributeur professionnel.

Mais ça ne s'arrête pas la... Parfois certains mots sont mystérieusement omis de la traduction alors qu'ils influencent pourtant grandement sur le sens des répliques.

Exemple quand Akko et Andrew tentent d'atteindre la fontaine de Polaris et tombent sur une inscription. Akko dit en japonais « C'est quoi ça ? Du français ? Je comprend rien... » (rappel, c'est une japonaise et l'action se passe en Angleterre), ce à quoi Andrew répond « c'est du Latin ». happy

Et la traduction Netflix pour Akko donne : « C'est quoi ? Je comprend rien... »

Le gag avec la japonaise qui voit une langue compliquée et en conclu que ça doit être du français, a complètement disparu... Pourquoi ? Le traducteur aurait-il eu peur que ça fasse bizarre en français de citer quelqu'un qui ne comprend pas le français ? Même si le contexte et le truc qu'on a tous dans la tête et qui s'appelle un cerveau nous auraient parfaitement permis de le comprendre ? wacko

Autre exemple, quand le père d'Andrew lui parle du fait qu'il lui a demandé d'arrêter le piano, il parle de « Memeshi no Ongaku »... Or memeshi veut dire efféminé, ce qui vous en dit long sur ce que le paternel pense de la musique en général : un art pour fille, indigne de son fils, futur homme politique... Sauf que la traduction en français donne « tu n'as pas besoin de musique »... Point... Désolé mais il manque vraiment quelque chose. dry

Puis on arrive à des erreurs qui sont totalement inexcusables pour quelque chose de professionnel.

Quand la directrice de l'Académie, accompagnée d'Ursula Sensei, regarde la carte de Shiny Chariot qu'Akko a déposé comme amulette, elle dit « Minna no Idol », ce qui se traduit pas « l'idole de tous »... Logique vu que Chariot a été une vedette mondiale par le passé.

Traduction Netflix : « Mon idole »... WHAT ? gah
BORDEL DE...rhaaa

(Inspire ~Souffle un grand coup... whistle)

Reprenons... Donc 3 mots en japonais, dont un tiré de l'anglais (compréhensible de façon internationale) et pourtant il arrive a sortir un truc qui n'a absolument pas le même sens ?! blink

Puis on tombe sur le niveau « fous-toi de ma gueule, carrément... » brooding

Akko va voir Croix Sensei pour lui demander si elle a connu Chariot, et devant le regard que celle-ci lui lance en coin, Akko précise « Shiny Chariot ! ».

Traduction Netflix : « J'en étais sure ! »... omg

Ok, attendez, on vient d'entendre Akko dire clairement « Shiny Chariot », qui est le nom d'un des personnages centraux de l'intrigue, qu'elle nous répète à longueur d'épisode, du coup impossible pour le spectateur de ne pas savoir de quoi elle parle... Et sur le son de Shiny Chariot on nous colle le Sub de « J'en étais sure » ?? nani

J'arrête la pour les exemples mais encore une fois, la Team de fansub dont j'ai regardé le travail pour cet article a fait du meilleur boulot sur l'ensemble de la série que le traducteur officiel de Netflix. bad

Bref, on trouve dans cette série des erreurs monumentales que des spécialistes de la traduction d'animation japonaise ne feraient pas (nulle trace de bourdes aussi lamentables chez ADN, Crunchyroll ou Wakamin), ni même la plupart des amateurs en mode Fansub (et pour eux ça serait excusable vu qu'il ne sont pas sensés être pro).

Or vous avez des chances que cela se reproduise, sauf si Netflix se décide à spécialiser ses traducteurs... Leur Com va sur une certaine mise en avant de l'Animation au niveau mondial mais seul un distributeur spécialisé peut, pour le moment, s'assurer que ce genre de détail (très important) soit correctement pris en compte. mellow

C'est le côté « adaptation » qui pèche et je pense que les gens qui font la trad pour un gros distributeur comme Netflix, voient bien plus ça comme de l'alimentaire (sans doute mal payé, si j'en crois les échos que j'ai eu sur la question) et n'ont pas forcément la volonté de faire autre chose qu'une traduction un peu à l'arrache. sad

Côté Com, même si certaines série sont mise en avant, un distributeur spécialisé sera sans doute plus efficace qu'une machine qui gère absolument tous les types de contenus audiovisuels dans un catalogue géant.

Bref, pour que la situation ait un véritable intérêt pour les studios japonais autant que pour les spectateurs, il faudra améliorer pas mal de points et apporter des assurances sur d'autres qui laissent encore à désirer.

En tout cas moi, en bon gros vilain critique cynique, je vais surveiller ça de près... whistle

15 février 2018
1:32
Avatar
Gribouille Junior
Members
Forum Posts: 14
Member Since:
7 décembre 2016
sp_UserOfflineSmall Offline

Certes, ce n'est pas aussi catastrophique que ne l'est Amazon, qui est même passé par la création spéciale d'une chaîne VOD exclusive pour les Anime japonais aux USA, appelée Anime Strike, et pour laquelle les fans d'animation japonaise devaient payer un supplément de 60$ par an, en plus de leur Premium Amazon. Échec cuisant, comme on pouvait s'y attendre... ouuuups

Je rajouterai que ça à était un tel échec qu'ils ont arrêtaient ce système en début d'année 2018.

Pour ce qui est des dégâts que ça pourrait créer au niveau des simulcasts locaux si Netflix avaient les droits de série comme MHA, L'attaque des Titans etc, ça n'aura un impact réel que si Netflix arrive à remplir son catalogue animés et à bien communiquer car pour l'instant L'attaque des Titans et d'autres animés Wakanim (principalement) sont sur Amazon et Wakanim n'en souffre pas car le catalogue d'Amazon (en France) est vide et qu'il n'y a aucune communication.

Après je pense que Netflix est potentiellement plus "dangereux" car il y a aussi le catalogue de série & films qui peut tenter un certain publiques là ou le catalogue Amazon souffre encore de la jeunesse de sa plateforme.

Pour finir je pense que la situation risque de devenir assez difficile au niveau des licences entre

  • Wakanim appartient à Aniplex
  • Crunchyroll  qui à un accord avec Kadokawa, a commencé à entrer dans les comité de production
  • Amazon qui à l'exclusivité des programme notaminA et animeISM
  • Netflix qui à son partenariat avec Production I.G. et Bones

Mais du coup je me demande qu'elle impact ça peut avoir au niveau de l'apport d'argent dans les comités de production avec ses différents intérêt en jeu ?
Et est ce que ça ne va pas également impacté grandement la diffusion (notamment TV) des animés au Japon ?

Cependant difficile de savoir s'en connaitre le détail de ces différents accords.

15 février 2018
10:54
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6851
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOnlineSmall Online

Pour ce qui est de la diffusion au Japon, comme les chaîne de TV font souvent parti des comité de Prod et qu'il n'est absolument pas question de donner une exclu à de la VOD (ce qui serait contre-productif par rapport au but de viser un public large pour faire la Pub du Manga / LN / VN à l'origine de la série) sur le sol japonais, je pense qu'ils sont tranquille de ce côté la. rolleyes

Je pense que l'argent d'Amazon / Netflix rend les prod moins risquées financièrement, mais comme souligné dans l'article de Sakugabooru, on ne voit pas pour autant de changement dans les conditions de travails. mellow

Netflix a fait largement moins de conneries qu'Amazon, il est vrai, et du coup ils prendrons peut être les bonnes décisions au final...

Personnellement je suis plutôt pour l'approche de gens comme Crunchyroll car ce sont des spécialistes qui savent de quoi il parlent et avec qui. Quand tu négocies un accord pareil, je pense que c'est toujours mieux de le faire avec quelqu'un qui s'intéresse au sujet en profondeur.

Netflix a promis de s'intéresser plus à l'animation, en finançant jusqu'à 30 nouveaux projets (à travers le Monde, pas qu'au Japon), donc peut-être qu'ils devrons spécialiser une branche de chez eux pour cette catégorie de programmes.

Et s'ils se contentent de ne financer que des titres originaux, on aura aussi moins de problèmes pour nos simulcast pour récupérer les titres plus "Mainstream". happy

22 février 2018
1:08
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6851
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOnlineSmall Online

Answerman sur ANN se penche aussi un peu sur la question et il semble penser que les conclusion de Sakugabooru sont les plus raisonnable. Par contre dans son article il dit que les épisodes récents coûteraient 320.000$ à faire... Pour lui c'est peu par rapport aux standards américains (ce qui est vrai, mais les prix américains c'est du grand n'importe quoi aussi... dry) mais moi ça me parait élevé : ça ferait environ 12.000$ de la minute d'anime. blink

Et avec ça tu devrais carrément pouvoir faire un épisode de 24-26 minutes entièrement en France, pourtant on est très loin d'avoir les même salaires que les japonais avec leurs juniors qui touchent 800€ par mois. confused

J'avais plutôt dans l'idée qu'un épisode de série japonaise ne coûtait pas plus de 200.000$... Alors si ça a effectivement augmenté à ce point dernièrement, ou va l'argent ?

Faut que j'enquête un peu plus la dessus... rolleyes

EDIT : C'est confirmé, le budget d'un épisode de série japonaise standard serait plutôt dans les 120-150.000$ et 175-200.000$ pour une série "haut de gamme". Donc les 320k de l'article sur ANN c'est effectivement beaucoup trop... Je ne sais pas du tout ou il a trouvé ce chiffre mais c'est certainement très loin de la réalité. ouuuups

27 février 2018
12:24
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6851
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOnlineSmall Online

Je vous rajoute un article du Japan Time, qui lui est en mode plus joyeux et optimiste, mais en même temps c'est à moitié une interview d'un type qui va bosser pour Netflix Japan et le genre d'article qui va te dire que c'était le piratage qui a faillit tuer l'animation japonaise. rolleyes

Bon, ils ont quand même le courage d'avouer qu'il y avait un paradoxe dans l'histoire : le piratage a fait connaitre les séries japonaises dans le monde entier et a contribué à l'explosion de leur popularité, mais effectivement ne rapportait pas un sous à l'industrie elle même.

Depuis, l'offre légale a bien rattrapé son retard et se lance même dans la production du contenu, avec plus de liberté que les chaînes de TV classiques qui se contentaient souvent d'acheter ce qui existait déjà. Et quand on dit liberté, c'est le cas et c'est aussi le fameux point positif que je citais tout en haut.

L'article cite l'exemple de Devilman Crybaby et il est vrai que je vous mal une telle série voir le jours dans les circuits de production et de distribution autre que la VOD... tongue2

24 mars 2018
8:32
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6851
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOnlineSmall Online

Nouveau point négatif pour les studios japonais qui se méfieraient pas trop et ne seraient pas malin : il faut signer son contrat avec Netflix Japan et surtout pas la Maison Mère aux USA, car ces derniers inclue dans le contrat à la charge du studio les Doublage et sous-titres dans d'autres langues... brooding

https://twitter.com/Deem939/status/977145726705782784

Il faut dire qu'il est vrai que de notre côté il s'étaient intéressé à Wakfu  uniquement après la campagne de Crowdfunding pour faire les versions doublées dans d'autres langues, à ce que l'on sait... unsure

EDIT : Alors l'auteur du Tweet a précisé un peu plus tard qu'en fait ce n'est pas pour autant un point négatif car en fait cela ne concerne que les fameux studios comme Bones qui ont passé un accord direct avec Netflix USA. Or il se trouve qu'ils ont eu d'autres garanties en échange de cet effort de production et de financement des Sub / Dub. rolleyes

https://twitter.com/Deem939/status/978260557370478592

Donc, c'est surtout parce que I.G. et Bones se sentent assez solide pour attaquer le marché international sans l'aide d'un Comité de Prod classique, qu'ils ont tenté l'expérience de cette négociation directe sans passer par Netflix Japan. Principalement, les revenus de la distribution a l'étranger seront directement reversé à la prod et, semble-t-il, pourra permettre d'augmenter l'argent consacré à l'animation elle même !

En même temps, si vous augmentez un junior animateur japonais de 50%, ça fait à peine du 1200€ par mois... ouuuups

Mais cela étant dit, pour eux ça ferait une sacré différence, donc à voir exactement combien de cet argent va réellement atterrir dans leur poches... whistle

14 novembre 2018
22:29
Avatar
Gribouille Junior
Members
Forum Posts: 14
Member Since:
7 décembre 2016
sp_UserOfflineSmall Offline

J'ajoute la vidéo de CanipaEffect sur Netflix pour compléter le sujet

Et j'en profite pour mentionner que l'accord entre Amazon et Fuji TV pour les animés NotaminA n'a pas était renouvelé pour 2019

15 novembre 2018
1:36
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6851
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOnlineSmall Online

Argh ! Pour une fois que quelqu'un est plus rapide que moi sur la question ! laugh

J'avais prévenu Canipa que je mettrais la vidéo sur ce Topic quand elle serait finie et pile à ce moment j'ai mon Modem qui merde pendant 2 jours d'affilé. Enfin bon au moins comme ça, c'est fait ! Merci ! tongue2

De mon côté je vous prépare un article complémentaire sur l'assaut frontail de Netflix vers l'animation en général et la razzia qu'ils ont opéré sur les grands noms de l'animation américaine et bien d'autre choses encore ! wink

Je mettrais bien sur ce Topic dans les Link de référence, mais j'en profiterais aussi pour faire un petit bilan des animes à suivre chez eux, ainsi que ceux à venir dont on a parfois déjà parlé dans d'autre Topic qui au départ ne concernait pourtant pas Netflix... rolleyes

Cannes Food Exposition News Dreamworks jeu vidéo Making of Cyber Punk DC Comics Annecy Marvel Simpsons's Couch Gag Info pratique ARTE Speed Drawing Bande dessinée LAIKA Sony Master Class Trigger Convention Court métrage Ghibli Teaser grease pencil Interview Review Steam Punk Blue Sky Ankama Web serie Analyse Geekette Star Wars Talk Back Oscars Comics WTF Stop-Motion RIP Creepy Aardman Corée Culture MCU NSFW Festival Documentaire Funny Warner Youtube Animation Legend Twitter Musique Geek Disney France paperman Netflix Manga Débat Césars Article Goodies Final Fantasy Statistique Otaku Mecha Conférence Cosplay Retrogaming Dr Who Réalité Augmentée Star Trek blender US Reportage Crowdfunding Trailer Japon
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online: Marco Sensei
16 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 370

Charrys: 241

macromaster_42: 239

lololeboiteux: 160

tsatse: 155

itaf: 142

albatron: 116

FrozenOwl: 104

hunterogue: 89

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 75

Members: 188

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1179

Posts: 9580

Administrators: Marco Sensei: 6851