A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Talk Back : Captain Marvel taille sa route à coup de Photon Blast... et des fois, y'en a besoin. :p
[Talk Back]
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
17 mars 2019
20:02
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6836
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Allez, c'est parti pour le Talk Back d'un film super attendu : Captain Marvel ! biggrin

On commence par le premier Trailer, histoire de bien resituer le tout.
(contient sa dose de spoil, comme n'importe quel Trailer de nos jours... rolleyes)

Et donc...

Attendu par certains parce que c'est le dernier MCU avant Avengers : Endgame.
Attendu par certain(e)s parce que c'est aussi la première Lead féminine du MCU.
Attendu par certains pour tout simplement s'assurer que le MCU continue d'assurer la cohérence de son univers et même d'en renforcer les fondations, vu que le film se passe dans les années 90.

Attendu par personne pour être un chef-d’œuvre absolu de l'histoire du Cinéma, ou un film révolutionnaire du point de vue de la lutte des droits des femmes, de la justice sociale ou que sais-je encore. dry

Du coup, je coupe direct le suspense : si vous faites parti des 3 premières catégories, vous serez content. smile

Et si malgré tout, vous faites parti de toutes les autres catégories, celle de ceux qui en attendaient trop du film et même carrément que le film soit / parle de choses qui n'avait pas l'intention d'être / d'aborder... Et bien désolé mais je ne peux rien pour vous. ouuuups

A partir de la, je vais parler de SJW, d'Identity Politics, de fausses polémique, de la lie d'internet, des extrémistes de tous poils... Donc si vous ne voulez que mon avis sur le film (ce que je peux comprendre) scrollez jusqu'à ce que vous voyez apparaître le mots BREF (vous ne pourrez pas le louper, rassurez vous.).

~

C'est un des trucs qui me gonfle le plus ces derniers temps quand je fais un Talk Back mais dont je suis encore et toujours obligé de parler : le fait que les gens sur internet utilisent maintenant ces films, très souvent avant même qu'ils sortent, à des fins personnelles qui n'ont ABSOLUMENT RIEN A VOIR AVEC LE FILM LUI MÊME, ou ici avec le MCU en large. omg

Captain Marvel n'a pas fait exception. mellow

J'expédie vite fait la catégorie des critiques cinéma pour lesquels un film de Super-héros n'arrive jamais à les convaincre car « manque de substance », « on arrive pas à rentrer dans l'univers », BLABLABLA... brooding En fait c'est souvent totalement à côté de la plaque car il n'y a pas de « On » : le public a massivement apprécié le film mais le critique, qui n'a pas aimé, ne veut pas se sentir seul et imagine un « On » ou lui et plein d'autres (ceux qui connaissent le « vrai » cinéma, sans doute...) sont capables de se rendre compte des « défauts » du film... Alors que dans les faits c'est souvent juste que c'est pas sa tasse de thé ou que c'est un Genre qui ne lui parle pas à la base.

Moi même j'ai plein de catégories de film que je n'aime pas, et du coup comme j'en suis conscient, jamais je ne m'autoriserais des « On » de ce type dans une critique. A ces moments la, je parle de mon ressenti, et quand à l'inverse j'aime un truc et que je sais que ça ne va pas être le cas de tout le monde, je m'adresse aux lecteurs directement avec des « certains apprécierons peut être … d'autres auront du mal avec... Je peux comprendre que certains... ».

Pour Captain Marvel, ça ne s'est hélas pas passé aussi facilement car bien avant qu'il sorte on avait déjà des critiques... Or les critiques cinéma c'est une chose, on peut souvent les ignorer et se dire qu'on se fera sa propre opinion... Mais ces dernières années, avec les médias sociaux au pire de leur forme, ça peut aller beaucoup plus loin. unsure

Dans l'ère de MeToo et Time's Up, toute la polémique sur Captain Marvel est retombée sur les épaules de Brie Larson, l'actrice principale. Il faut le dire, c'est une militante féminine assez Badass, et qui n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat de manière musclé quand l'occasion se présente... rolleyes

Or, ce qu'on avait déjà vu avec Wonder Woman, s'est répété ici : vous avez un paquet de type sur le Net qui se sentent « menacés » par ce genre de personnage, et aussi par le fait de vouloir « imposer des agenda féministe dans tous les films ». Ce qui est bien sur complètement faux de base vu que le problème est à l'inverse : une quasi absence de Lead féminine dans les films de ce genre. confused

Et ils avaient donc pour cible Brie Larson pour pouvoir en gros salir indirectement le film qu'ils jugeaient par avance comme un brûlot féministe sans même savoir de quoi il en retournait vraiment, mais ça ne devait pas être important pour eux dans le fond.

La solution ?

Un truc vieux comme le monde : TROUVER UNE PHRASE ET LA SORTIR DE SON CONTEXTE. whistle

Et ça donne : « Brie Larson déteste les hommes (blancs) et trouve qu'ils sont trop nombreux ». blink

Problème : ce n'est pas du tout ce qu'elle a dit. ouuuups

L'article le plus complet qui démonte cette polémique est sans doute celui du Daily Beast, on vous pourrez clairement voir qu'elle s'est en fait posé la question durant les différentes interviews de la promo du film en constatant que la majorité des critiques et journalistes cinéma qu'on lui envoyaient étaient des « white men ». Elle n'en a pas fait un scandale pour autant, juste qu'elle a commencé à se renseigner Et a demandé à un Professeur de faire une petite étude et auprès d'autres journalistes pour savoir s'il y avait plus de diversité dans la profession que ce qu'elle semblait en avoir vu. Le résultat est qu’effectivement la profession manque de diversité. Or, mine de rien c'est important car c'est toujours mieux de multiplier les points de vues que de les restreindre dans ce métier : la diversité de point de vue, souvent dépendante de notre background personnel (culturel ou autre), ça a du bon.

A noter qu'elle a fait cette remarque lors d'une interview avec une journaliste handicapée de la version anglaise du journal Marie Claire, qu'elle avait elle même choisie pour la tâche, ce qui avait agréablement surpris la journaliste en question. Du coup voici le texte exact de la réponse de Brie Larson quand elle lui a expliqué pourquoi :

Journaliste : I was thrilled you requested me to interview 
you. I thought, ‘This is game-changing’. It’s the biggest opportunity I’ve had. Nobody usually wants to take a chance on a disabled journalist. 
I’d love to know what your particular reasons were.

Brie Larson : About a year ago, I started paying attention to what my press days looked like and the critics reviewing movies, and noticed 
it appeared to be overwhelmingly white male. So, I spoke to 
Dr Stacy Smith at the USC Annenberg Inclusion Initiative, who put together a study to confirm that. Moving forward, I decided to make sure my press days were more inclusive. After speaking with you, the film critic Valerie Complex and a few other women of colour, it sounded like across the board they weren’t getting the same opportunities as others. When I talked to the facilities that weren’t providing it, they all had different excuses

En fait, rien de bien surprenant pour une militante féministe, ni rien d'agressif ou quoi que ce soit... Rajoutons aussi que la petite étude qu'elle a commanditée, et le fait qu'elle choisissait avec plus de soin les journalistes qui venaient l'interviewer pour être sur d'y inclure de la diversité, rien de tout ça n'a fait débat.  rolleyes

Toujours est-il qu'en sortant cette phrase de son contexte, des Newsgroup, des Youtubeurs et autres influenceurs assez orienté politiquement (et la on parle aussi de la fameuse Identity Politics) on bombardé le Net avec cette polémique crée à partir de ce simple passage sur les "white men", allant jusqu'à dire que Brie Larson à elle seule allait couler le film et coûter une fortune à Marvel / Disney. wacko

Spoiler Alert : C'est très loin d'être le cas. whistle

Si moi j'en parle c'est parce que je fais parti des gens qui avaient esquivé la polémique car je ne veux plus suivre les campagnes de Com, qui souvent spoilent trop à mon goût... Mais que j'ai bizarrement commencé à entendre dans mon entourage que des gens voulaient boycotter le film à cause de ce que Brie Larson avait dit. blink

Donc ouais, même en France, et avec une bonne couche de déformation / normalisation de la part de médias plus classique qui ont repris la polémique comme une infos standard sans faire leur boulot de vérification, on arrive à toucher une partie du public potentiel avec cette histoire montée de toute pièce.

Sauf que voilà, maintenant nous avons une partie du public qui devient de fait immunisée au Bullshit, et qui ne suit pas toutes ces conneries sur le Net (un peu comme moi rolleyes).

Le résultat est la : Le public est allé en masse voir le film, et a aimé en très large majorité ce qu'ils ont vu. Et ce, un peu partout sur la planète. happy

J'en ai déjà parlé dans la rubrique Box Office mais le film, qui était sensé être un brûlot féministe que les femmes allaient forcément défendre et que les mecs (« les vrais » dry) devaient forcément fuir... A été vu lors de son Weekend de sortie par un public à 55% masculin !... Faut pas se mentir, l'idée de voir Brie Larson botter des culs dans des bastons musclées sur fond d'années 90, c'est un truc qui n'allait pas laisser insensible un paquet de mecs (les vrais... whistle).

Le CineScore (note donnée par le public en sortie de salle) était de [A], pour un max de [A+]. Donc, très clairement, une majorité de mecs ont vu, ont aimé, et ne se sont pas sentis agressés par le résultat à l'écran.

Pour parler du film lui même, ce n'est effectivement pas un film féministe dans le sens ou le féminisme n'est pas du tout le thème du film, mais juste un élément, un des composants de l'histoire. C'est ce qui donne justement de la valeur à ce film : il n'est pas faussement moraliste, et ne force pas le message sur le spectateur. Au contraire, il lui montre simplement à quel point il est facile de considérer comme totalement normal et absolument banal le fait que Captain Marvel soit ce qu'elle est... Tout en démontrant aussi qu'elle en a pourtant bavé pour en arriver la, avec des obstacles basés sur des points de vues et des a priori bien datés qui pour le coup paraissent naturellement ridicule à une majorité du public en 2019. smile

En gros, personne dans les salles ne va se dire 2 secondes qu'elle a eu tord à un moment ou un autre de se battre pour en arriver la ou elle est... à moins d'être une personne sexiste au dernier degré, cela va de soit. sneaky

Cela va d'autant plus de soi que ces personnes existent, et que ce sont eux qui auront tout fait pour que le film se plante, et que même après la sortie du film, même après le début du succès... Il ne se sont pas arrêtés pour autant. wacko

La preuve avec le gros coup de Trolling sur Rotten Tomatoes, l'agglomérateur de critique le plus connu des USA. Je suis moi même tombé par hasard dessus en voyant ce Tweet.

A la base l'auteur du Tweet voulait démontrer que si les critiques d'Hollywood avaient flingué Alita Battle Angel, ils avaient au contraire bien soutenu Captain Marvel. C'est un autre problème en lui même car ces films ont potentiellement le même public et beaucoup de similarités... Mais bon nombre de gens ont surtout relevé le score totalement aberrant de la note public de Captain Marvel : 32%... gah

Le truc c'est que j'avais été voir moi même les chiffres du lancement du film et que, comme le CineScore, ils étaient bon au départ... Ils ont brusquement chuté juste après parce qu'un paquet de mecs se sont acharnés pendant des heures à coller des notes ultra base au film pour flinguer sa moyenne, en pur mode Troll.

La première fois que j'ai regardé, le score était à 82%.
Dans le Tweet, il a chuté à 32% entre temps.
Quand j'ai lu le Tweet, je suis allé revérifier, et il était remonté à plus de 50%.
A l'heure ou j'écris ces lignes, il est remonté à 62% avec plus de 69k votants.

Le problème c'est que dans le tas, on estime qu'il y a 15-20k qui font parti de la vague de Trolls dont le seul but était de nuire à l'image du film. bad

Pour être totalement fair play, je vais aussi vous expliquer à quel point l'Identity Politics ça peut être nuisible des deux côtés : les féministes peuvent être également tentées d'aller trop loin et dire des choses aussi ridicules que le camp d'en face. omg

C'est ce qui est arrivé avec le site de News The Mary Sue.

Alors, encore une fois, Full Disclosure : je n'ai rien contre le site The Mary Sue. Certaine de leurs interventions ou de leurs articles (beaucoup, même) sont très bons. Comme cet exemple, qui concerne directement ce dont je viens de parler :

Par contre...

Celui-là est complètement idiot :

Car ouais, c'est con mais c'est super facile à vérifier : on part du principe que la majorité des critiques ont aimé le film, donc il y a de base plus d'hommes qui ont aimé que d'hommes qui ont flingué le film... Et même si on se concentre uniquement sur les critiques cinéma qui n'ont pas aimé le film, il suffit de parcourir la liste de ces critiques sur Rotten Tomatoes pour trouver... Des femmes. ouuuups

Donc, dans les faits, une minorité d'homme n'a pas aimé le film, et même s'ils sont la majorité dans le groupe de ceux qui n'ont pas aimé le film, il ne sont pas le seul composant de ce groupe et restent minoritaires de toute façon.

Du coup, c'est effectivement complètement idiot de vouloir faire un point en se basant sur une minorité de cas et en tentant de dire quelque chose de faux à ce sujet.

Conclusion pour cette partie du Talk Back : sérieusement, ne vous faites pas influencer bêtement par toutes les conneries sur le Net. Au mieux vous esquivez tout ça et vous allez vous faire une idée par vous même. Au pire, ne vous arrêtez surtout pas à la première ligne de l'article ou encore même au Titre Clickbait qui n'a parfois rien à voir avec une quelconque réalité.

BREF !

Revenons au film lui même. tongue2

Comme je l'ai dis plus haut (mais je le replace ici pour ceux qui auraient fait un Hyper-jump jusqu'ici), le premier film du MCU avec une Lead féminine contient forcément du féminisme, mais celui-ci n'est en rien hypocrite / artificiel. Il est même d'ailleurs à l'égal de celui du Comics : une évolution naturelle.

Dans le Comics, le personnage de Carol Denvers, qui devient la première femme à porter le titre de Captain Marvel, était pendant longtemps uniquement le Love Interest du premier Captain Marvel, un guerrier Kree. Mais à un moment, les auteurs ont eu le courage (car il en fallait un peu à l'époque happy) de la faire passer au premier plan et lui faire endosser le costume.

L'univers MCU étant très différent des Comics eux même, avec sa propre identité, sa propre Time-line, il fallait trouver un moyen de démarrer avec une Captain Marvel féminine dès le départ. Et vous savez quoi ?

Bah c'est étonnamment facile tellement Brie Larson donne très vite toute la substance, tout le caractère qu'il faillait au personnage pour être tout simplement crédible. Qu'on connaisse ou non le Comics d'origine, le personnage du MCU est la, bien à l'aise dans ses bottes de guerrière Kree dès les première minutes. tongue2

D'ailleurs on vous fait très vite comprendre le côté presque teigneux de son caractère, ce qui rend d'autant plus crédible toutes ses actions dans le film par la suite.

Un des autres très gros points forts, à mon sens, c'est l'alchimie du Duo Marvel / Fury. C'est digne d'un Buddy Movie sur beaucoup de points, et ça c'est franchement agréable. smile

L'intégration des Skrulls dans le MCU par le biais de ce film était aussi une bonne chose. Il faut savoir que d'ordinaire les Skrulls sont plutôt liés aux 4 Fantastiques, mais que ceux-ci sont encore la propriétés de Sony / Fox. Donc les relier plus proprement via l'aspect spatial du MCU, celui des Gardiens de la Galaxie, était très malin.

Et encore plus malin d'en faire les faux méchants du film, car même certains fans ont du se faire avoir sur cet aspect. Dans le Comics, ils sont bien plus souvent représentés en « méchants », même si la situation géopolitique dans l'univers rend les choses plus complexes que ça. confused

Le lien avec les Gardiens de la Galaxie permet aussi de renforcer la cohérence du MCU, car le film va placer des éléments qui permettent au gens qui ont bien tout suivit de comprendre certains détails visibles dans d'autres des films du MCU... Mais sans pour autant que ces détails soient importants au point de ne plus rien comprendre au film lui même si tu n'as pas l'encyclopédie qui va avec. wacko

Vous retrouvez effectivement le second de Ronan l’Accusateur dans l’escadron de Vers, mais si vous n'avez pas fait attention à ça, c'est pas non plus super grave... Par contre il est assez facile de deviner qu'entre ce film et les Gardiens de la Galaxie, il est arrivé quelque chose à l'IA qui gouvernait les Kree... Quelque chose de suffisamment important pour que le pouvoir soit dans les mains de quelqu'un d'autre et que cela mette fin à la guerre entre les Kree et Xandar... Expliquant aussi la rébellion de Ronan qui ne veut pas de cette fin de conflit. confused

Et puis, il y a l'humour... Cet humour décomplexé à la MCU : assez malin, pas trop potache, mais relativement enfantin sur certains aspects, jouant aussi avec l'âge du public de divers façon... De ce côté la, l'époque des années 90 est une mine d'or, ou la technologie qui date de 30 ans en arrière peut paraître comme un truc de dinosaure autant auprès des extra-terrestre du film... que du public de 2019. laugh

Mais c'était pourtant comme ça, et on est aussi un paquet dans le public à s'en rappeler, avec nostalgie pour certains aspects et sans aucun regret pour d'autres... whistle

En conclusion : c'est un bon film de super-héros, qui te fournis exactement ce qu'il t'avais promis, sans te prendre pour un con. Et c'est exactement comme ça qu'il faut l’accueillir, pas autrement. sneaky

Dernier détail : oui, y'a bien un truc à la fin du générique, et il vaut vraiment le coup d'attendre... wink

31 mars 2019
10:28
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6836
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Premier bonus pour ce Talk Back : Comment le Studio Lola FX a fait pour rendre Samuel Jackson jeune pendant la totalité du film.

Vous vous souvenez peut-être de ce studio si vous avez suivit l'article du forum sur le White-washing : ce sont ceux qui ont refusé d'ouvrir la Boîte de Pandore en "échouant" à la demande de Paramount de développer un Plug pour rendre asiatique un acteur caucasien en temps réel... Pour le Film Ghost in the Shell. whistle

La pour le coup sur la prod de Captain Marvel, et plus particulièrement sur le personnage de Nick Fury, ils ont encore fait un boulot de Titan bien impressionnant. biggrin

Speed Drawing Ankama Trailer Bande dessinée Festival Japon Statistique Sony Food Oscars Animation Legend Pixar US Making of Geekette Otaku grease pencil Article Goodies Débat ARTE Césars Exposition Disney Creepy Youtube Corée Teaser Comics Netflix paperman Interview Réalité Augmentée News Master Class Dr Who Review Dreamworks MCU Cosplay Blue Sky Musique Trigger RIP Culture Retrogaming Stop-Motion Manga Conférence World Record Talk Back Final Fantasy Cannes Star Wars Ghibli Geek Concours Cyber Punk Analyse Court métrage jeu vidéo Marvel Geekotaku Convention Web serie Steam Punk innovation blender Crowdfunding Info pratique Annecy DC Comics WTF Documentaire Mecha Simpsons's Couch Gag LAIKA NSFW Aardman Funny
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
9 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 370

Charrys: 241

macromaster_42: 239

lololeboiteux: 160

tsatse: 155

itaf: 142

albatron: 116

FrozenOwl: 104

hunterogue: 88

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 75

Members: 188

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1177

Posts: 9564

Administrators: Marco Sensei: 6836