A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Talk Back : Blade Runner 2049.
[Talk Back]
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
12 octobre 2017
12:31
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 7186
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Alors c'est parti pour le Talk Back de Blade Runner 2049biggrin

Je ne commence pas, mais je peux déjà vous filer une paire de retour étranges que j'ai eu en demandant autour de moi et en parcourant le Net américain... rolleyes

Déjà, avant sa sortie le film avait une notre de 93% sur Rotten Tomatoes grace à une trentaine de critique presse dithyrambique !... Sauf que visiblement les journaliste de presse qui étaient présent lors de l'avant première avait été un peu trié sur le volet et ceux qui auraient pu être potentiellement un peu plus dur avec le film auraient été écarté... Enfin bon aucune preuve exacte que ça soit un acte volontaire de la part de la prod, on va dire que ça peut être une coincidence totale, même si la rumeur a bien circulé malgré tout...

Ensuite, un tout petit élément qui ne semble pas réellement nuisible au film mais qui prouve que l’œil du spectateur n'est plus le même de nos jours, surtout après la prise de conscience du problème du Whitewashing : les villes de Blade Runner ont une tonnes de références culturelles asiatique, partout, tout le temps, et ce depuis le tout premier film... Mais si dans le premier film tu avais une paire d'acteurs second rôles asiatique avec quelques lignes de texte et un paquet de figurants asiatique dans la foule, celui de 2017 n'a pas d'acteur asiatique significatif du tout. confused

Du coup, en 2017, dans un film de SF ou la culture asiatique sert de référence pour pas mal de choses, les asiatique eux même sont mis au même niveau que le décors : un élément d'ambiance et rien d'autre. ouuuups

Alors, comme je le disais, ça n'impacte en rien l'histoire, mais c'est quand même un élément symptomatique révélateur de l'état d'esprit d'Hollywood à l'heure actuelle. rolleyes

Sinon d'un point de vue général, le film a fait une performance décevante lors de sa sortie aux USA, mais le public lui a quand même donné une notre de CineScore de [A-], ce qui est quand même pas mauvais du tout... Après, la composition du public est assez space : 71% masculin et 63% au dessus de 35 ans ! Le truc n'a absolument pas attiré les jeunes ni les femmes... ouuuups

Blade Runner : référence de vieux Geek ?... tongue2

A vous de nous le dire ! laugh

~

Les règles d’un bon Talk Back :

– Parlez de tous les points positifs et négatifs que vous avez vu, ne vous contentez pas de « j’ai bien aimé » ou « c’était nul ».

– PAS DE SPOIL. Si vous avez besoin de parler d’un des passages du film pour votre argumentaire, vous avez un outils Spoiler pour cacher votre texte.

12 octobre 2017
20:38
Avatar
Gribouille Confirmé(e)
Members
Forum Posts: 107
Member Since:
27 septembre 2015
sp_UserOfflineSmall Offline

Alors déjà, un élément de background : je suis un très grand fan du premier Blade Runner. Et comme j’en ai marre de voir Hollywood massacrer mes licences préférées, j’étais plutôt décidé à ne pas aller voir ce qui m’aurait inévitablement déçu : la suite d’un film culte qui n’en a pas besoin. Seulement voilà, les critiques élogieuses à sa sortie m’ont finalement fait changer d’avis et je suis allé me faire une opinion.

2049  : après ses déboires avec la série des Nexus, et un événement de portée mondiale, le black-out, la puissante Tyrell Corporation a fait place à une nouvelle compagnie titanesque productrice de réplicants, la société Wallace. Les réplicants de nouvelle génération sont obéissants et facilement repérables, contrairement aux anciens. Ces derniers, plus instables, la génération d’avant les Nexus 8, sont encore pourchassés pour être « retirés ». L’agent K est un de ces chasseurs de réplicants, un Blade Runner. Au cours d’une de ses enquêtes, il va rapidement être entraîné dans la spirale d’une autre affaire, vieille de 30 ans…

Il est incontestable que Denis Villeneuve, le réalisateur de ce nouvel opus, à qui l’on doit l’excellent film de SF indie « Premier contact », était un excellent choix pour réaliser cette suite. Contrairement à Ridley Scott lui-même, qui a tendance depuis quelques années à massacrer à la tronçonneuse ses propres succès, Villeneuve a su respecter avec une grande fidélité le film d’origine. On retrouve ces ambiances oppressantes, cette atmosphère, même au-delà de la seule ville de Los Angeles qui était le seul lieu d’action du premier film. 30 ans ont passé, notre conscience écologique aussi, et le monde de 2019 n’est plus seulement une mégalopole tentaculaire et polluée : c’est un désastre économique et climatique. Ainsi, l’esthétique du film est spectaculaire et on passe beaucoup (trop ?) de temps à contempler en silence ces paysages magnifiques d’un futur meurtri.

Villeneuve a également compris que Blade Runner était un film lent, et il a su ne pas céder à l’appel hollywoodien du pétardage boum-boum. Blade Runner, c’est avant tout une enquête, et il n’y a que quelques scènes d’actions (moyennement captivantes au demeurant, mais ce n’est pas le cœur du film).

L'histoire démarre bien et j'ai pris un authentique plaisir durant une bonne heure, pensant avoir à faire à une vraie bonne suite de Blade Runner. J'ai malheureusement déchanté : le film est long.

Très long.

Beaucoup.

Trop.

LONG.

Blade Runner 2049, c'est 2h44 pour raconter une histoire qui aurait pu tenir en 2h dans un film mieux monté et mieux rythmé. Villeneuve se perd dans la contemplation de ses propres décors, et oublie bien souvent de nous raconter une histoire, i.e. de maintenir un fil conducteur qui nous permette de nous intéresser à ce qui arrive à ses héros. Je dois dire que, passé 1h30, j’ai commencé à m’ennuyer ferme. D’ailleurs, 4 ou 5 personnes se sont barrées avant la fin… pendu

Et même l’arrivée tardive de Harrison Ford/Deckard n’a pas réussi à me remettre dedans…

Alors certes, le scénario recèle quelques surprises et quelques « twists », mais j’ai trouvé que la plupart tombaient un peu à plat : soit parce que les « révélations » sont téléphonées et qu’elles mettent 45 minutes de trop à arriver…

La scène avec la musique ultra oppressante où l’agent K retrouve le cheval de son enfance. Oh mon Dieu, quelle surprise ! Ce n’était dont pas un faux souvenir !brooding Et après, on repart avec la faiseuse de souvenirs pour comprendre que non, vraiment pas, ce n’était pas un faux souvenir. Pfff…rhaaa

, soit parce qu’elles arrivent tellement tard qu’on n’en a plus rien à foutre.

La faiseuse de souvenir en question qui était en fait la vraie propriétaire du souvenir, et du coup, la fille de Deckard. Oui, ça aurait pu faire un bon twist, mais je m’ennuyais déjà sec quand je l’ai compris…

La personnalité tout à fait inexpressive de Ryan Gosling/K ne fait d’ailleurs totalement rien pour que l’on s’attache au héros.

Alors si en plus, vous êtes sensibles aux aspects white-washing ou paritaire, vous n'allez pas être déçus : ce monde est largement blanco-machiste ! Quasiment pas d’acteur non caucasiens. Et les femmes sont exclusivement des objets de plaisir et/ou des machines à tuer. (Cela dit, de ces points de vue-là, Villeneuve est tout à fait fidèle au premier Blade Runner !tongue2)

Au final, faut-il aller voir Blade Runner 2049 ?

- Si vous avez aimé le premier, vous pourrez éprouver un certain plaisir à vous replonger dans ce monde futuriste et à remarcher dans les pas de la première enquête. Allez-y pour vous faire une opinion.

- Si vous avez détesté le premier, n’y songez même pas.

- Et si vous ne connaissez rien à l’histoire d’origine, le film va rapidement devenir cryptique : courez plutôt voir le premier ! wink

A un moment tardif dans le film, on sent qu’il y a une vague et pathétique tentative pour introduire la possibilité d’un troisième opus sur fond d’Elue Matrixienne type Trinity. Vu le flop que le film est en train de faire, ça n’arrivera jamais.

Tant mieux.

jeu vidéo WTF Speed Drawing News DC Comics Blue Sky Cosplay Youtube MCU grease pencil Web serie US Japon RIP Sony Food Concours Don Bluth Stop-Motion ARTE Festival World Record Ghibli Geek Master Class Creepy Disney Dreamworks Culture Info pratique Oscars Cyber Punk Pixar Trailer Geekotaku Documentaire Otaku Comics Convention Marvel Trigger Warner Steam Punk Cannes Musique Review Making of LAIKA Final Fantasy Réalité Augmentée Article Animation Legend Corée paperman Dr Who innovation Crowdfunding Goodies Césars Netflix Twitter blender Talk Back Animation Annecy Retrogaming Exposition Aardman Ankama Bande dessinée Reportage France Débat Star Wars Interview Mecha NSFW Star Trek Court métrage Conférence
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
18 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 371

Charrys: 241

macromaster_42: 239

tsatse: 181

lololeboiteux: 160

itaf: 142

albatron: 118

FrozenOwl: 107

hunterogue: 100

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 90

Members: 162

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1209

Posts: 10134

Administrators: Marco Sensei: 7186