A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed Topic RSS sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
[TALK BACK] .... Strange Magic !
pour le coup on peut dire que c'est "strange" !
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
29 juin 2015
10:43
Avatar
Senior Gribouille
Members
Forum Posts: 241
Member Since:
19 octobre 2014
sp_UserOfflineSmall Offline

Hier je me suis rattrapée un peu sur tous les innombrables films qui manquaient à ma culture et j'ai regardé Hotel Transylvanie (comme le 2 est en cours, ça a attisé ma curiosité) qui, par ailleurs, est plutôt sympa, bien raconté, bien foutu... et Strange Magic.

Le film avait peut-être fait un énorme bide, mais je voulais quand même voir de quoi il était question... Ben j'ai été servie !

 

Il était une fois... un énorme navet :3 ça c'est ce qu'on pense au bout de 10mn de film. 10mn... et approximativement, 1mn sur ces 10 qui n'est pas chanté. Purée, ce film lave vos oreilles de cynique de la vie avec des fleurs et des licornes multicolores ! Bref, en gros, au début, ce qu'il ressort c'est que les persos (je parle du caractère et non pas du design, que je laisse à l'appréciation de chacun sur les fées...) sont hyper "faciles" surtout Roland, le bellâtre. Le problème c'est que les persos comme ça fonctionnaient bien dans Shrek 2 par exemple, parce que le double côté comique et référence aux contes de fées faisait que le film ne se prenait pas au sérieux. L'un des problèmes de Strange Magix, c'est qu'on oscille en permanence entre le "surfait" comique, et le sérieux limite j'me la pète... du coup on ne sait pas trop sur quel pied danser.
Donc, au départ, on suit Marianne, jeune princesse des fées qui va se marier (ça commence bien) avec Roland, le "capitaine Phoebus" du coin. Jusque là tout va bien, sauf pour nos oreilles qui commence dès le départ à se taper des remix de chansons d'amour américaines connues chantées par une débile qui se prélasse dans les fleurs. Cette scène est... looonngue, trop longue, on aurait ptet pu la raccourcir d'au moins la moitié, c'est que l'exposition merde, quoi ! Bref.

Et ensuite, c'est le drame !

Marianne suit son fiancé pour lui filer une boutonnière faite toutes en jolies petite flefleurs ! quand tout à coup !!!
Elle voit son mec aller se jeter dans les bras d'une autre nana. Et bim !! Comme ça là. Dans sa tronche. Au bout de 10mn de film.

C'est donc la grosse misère, Marianne rentre chez elle avec grave le seum, s'enferme pour pleurer, annule le mariage.
Puis elle secoue ses -toutes mimi- ailes de fées, se bouge son popotin et devient super badasse en s'entraînant à l'épée et en s'habillant comme Bear Grylls (non, vous ne la verrez pas boire du pipi de fée pour se désaltérer, faut pas déconner non plus). Sauf qu'à ce moment-là, c'est sensée être une ellipse narrative, mais alors c'est pas DU TOUT clair... Un peu après on a une scène où les persos disent "à l'époque où Roland t'as trompée comme une malpropre" (à peu près hein. Oui car tous les persos de l'histoire veulent que Marianne se marie quand même avec Roland même si c'est visiblement un gros bâtard) et personnellement j'ai dû rembobiner le film pour comprendre à quel moment on était sensés comprendre l'ellipse... m'enfin bref.

Entre temps on a des plans qui présentent les méchants bien sûr, qui vont venir ruiner une fête chez les fées à cause d'une bête histoire de filtre d'amour... Oui car, j'ai oublié de le préciser, mais le titre, "Strange Magic", c'est quoi? "Of course, LOVE!" car TOUT tourne autour de ça, de manière assez risible au début...

Et lorsque le grand méchant commence à apparaître, ça devient potentiellement intéressant. Comme je l'ai dit le film est chanté, BEAUCOUP TROP chanté, mais quand arrive la séquence du méchant,

le mec se met à faire limite du ozzy osborne et c'est bien fun, parce que du coup ça laisse penser que tout ce qu'on s'est tapé avant comme cucul avec les fées est en fait de l'auto-dérision. Malheureusement c'est pas forcément très clair au départ, mais ça reste plutôt sympa comme intention.

J'en veux pour preuve (que ça n'est pas très clair) la séquence où Marianne fout Roland dehors en lui disant que quand même, faut pas pousser mèmère et revenir comme si de rien n'était alors qu'il l'a honteusement trompée, il y a un espèce de "battle chanté" entre les deux, et si vous voyez le film, vous verrez que c'est assez pathétique... Genre, le grande chevalier se prend une raclée, alors que la frêle princesse ne fait qu'avancer vers lui avec un air menaçant, mais genre, si le mec veut, il souffle dessus et elle s'envole ! Comme si elle pouvait faire peur à ce point !

J'ai commencé à vraiment accroché au film quand arrive le lutin. Vous en conviendrez, sa tronche de mi-souris/mi-lapin/mi-chat du cheshire croisé avec le Joker est quand même géniale.
Image Enlarger

A partir de son apparition, on est sûr en gros que l'exposition est finie, ce qui n'est pas du luxe car je la trouve un peu longuette en terme de rythme...

Mais le moment le plus intéressant survient après la première utilisation du filtre d'amour.

En effet, la sœur de Marianne, la chaudasse qui saute sur tout ce qui bouge en soirée (j'y peux rien, elle est décrite comme ça hein) se prend un coup de filtre et bien sûr, elle tombe amoureuse du méchant. Bien que le scénar soit assez facile et cousu de fils blancs, on commence enfin à être intrigué et à se marrer à se moment-là. Toute l'auto-dérision du film musical intervient à ce moment, et je ne vous dit pas non plus comment sinon c'est du spoiler, y'a carrément plus besoin d'aller voir le film :3

Marianne décide donc d'aller sauver sa soeur toute seule, en grosse badasse qu'elle est.

Je vous passe les détails des séquences suivantes, mais je finirai en disant simplement que si le film commence comme un gros navet, il finit de manière assez géniale et vaut vraiment le coup, surtout quand on sait que c'est Disney qui l'a produit mouhaha

Finalement, la morale du film c'est qu' "il ne faut pas juger sur les apparences". La soeur qui saute sur tout ce qui bouge finit avec un elfe (mais pas un elfe en mode legolas... un elfe en mode nain de jardin, vous voyez) et l'autre finit... avec le méchant, tout simplement. Alors dit comme ça OK, c'est vraaaaiment cousu de fil blanc. Mais quand on voit la gueule du méchant... beaucoup moins ! Je vois mal Disney, avec ses jolies petites princesses qui ont besoin d'un chevalier blanc pour les protéger tellement elles sont en sucre, faire une fin comme celle-là. Parce que le méchant, il a vraiment une tête de bad guy, genre "fée déchue" en fait. Et on pourrait se dire que le baiser de la princesse, ou une connerie avec le filtre d'amour, ou un truc magique de type "of course, love!" va lui donner une meilleure dentition et un super brushing, mais non. Osef de sa tête. Et ça c'est plutôt cool !
Après, on aura un réel progrès le jour où on aura un film qui fera la même chose avec un homme canon et une nana super laide. Parce que dans l'imaginaire collectif c'est pas tout à fait pareil 😉 mais je plussoie carrément cette fin, qui est bien amenée et assez drôle, et juste.

J'ajouterai qu'au-delà de la fin qui somme toute, est vraiment cool et fait oublier les débuts difficiles en les relativisant sur le côté auto-dérision de la chose, on a une scène de fin... carrément psychédélique ! On fait un petit bond dans les années 70 là, vite fait, histoire de se remémorer ses jeunes années pour Georges Lucas, je sais pas... c'est assez étonnant ! Bref, ce film est plein de surprises...

Pour résumer on en est là : 1/3 du film chiant et indécis sur le ton. L'exposition est trop longue, les persos un peu plats, et tout ça m'a l'air bien mièvre...
2/3 ça commence à être intéressant, on s'accroche à des détails qui valent le coup et le scénar, bien qu'assez déjà vu, coule de source et reste bien ficelé.
Dernier tiers : les détails cool prennent toute l'ampleur du film et on finit sur un sentiment de grande satisfaction.

C'est tout l'inverse de beaucoup de films (je me rappelle Edge of Tomorrow par exemple) où on est à fond pendant tout le truc, et on a une scène de fin qui tombe comme un cheveux sur la soupe et qui gâche tout le reste.

Bref, je vous conseille contre toute attente d'essayer de le voir, je pense que ce film a fait un bide pas forcément à juste titre, et c'est la raison pour laquelle j'ai rédigé ce talk back. J'espère lui faire une tout petit peu justice à la hauteur de mes moyens 🙂

J'espère vous avoir donné envie de le voir avec ou sans spoil, et j'attends de voir ce que vous en penserez.

29 juin 2015
11:09
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 6851
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Je pense qu'en grande partie le Bide est organisé par Disney eux même car le film va justement à l'encontre de ce que eux veulent vendre. ouuuups

(et je pense que faire chier George Lucas par esprit de revanche car il a mis des années à leur vendre Lucasfilms, c'est un petit bonus... whistle)

J'en veux pour preuve le Trailer ou j'ai déjà l'impression d'avoir vu tout le film vu que c'est EXACTEMENT tout ce que tu viens de dire (jusqu'à la fin) que moi j'ai vu dedans... laugh

Je sais que les Trailers américains sont comme ça mais que ça soit à ce point sans surprise pour moi, c'est un peu fort... rolleyes

29 juin 2015
17:59
Avatar
Senior Gribouille
Members
Forum Posts: 241
Member Since:
19 octobre 2014
sp_UserOfflineSmall Offline

Ah ben merde alors

Je viens de revoir le trailer du coup, et... hum

A la fin y'a une scène comique qu'il "manque", en gros j'ai vu un truc et je me suis dit "bon y'a forcément tel truc après alors" et en fait non... Et la scène que j'avais imaginée est dans le trailer --' du coup je sais pas s'ils l'ont dégagée, je pense plutôt que j'ai dû voir une version du film où il manque des trucs. (et c'est la scène à la fin du générique, celle-là je l'ai vue)

Mecha Cyber Punk Festival Débat Goodies Statistique Animation Legend Pixar LAIKA Trigger Talk Back jeu vidéo Steam Punk Dr Who Corée Blue Sky Speed Drawing Crowdfunding Trailer Marvel Creepy Geekotaku Ankama Web serie France NSFW Japon Retrogaming ARTE Twitter Stop-Motion innovation Dreamworks US Exposition Netflix Teaser Reportage World Record WTF Warner Cosplay Analyse Césars Star Trek News Making of Simpsons's Couch Gag Disney Master Class blender Sony Otaku Documentaire Oscars RIP Geek Convention Info pratique paperman grease pencil Culture Food Réalité Augmentée Musique Article Aardman Final Fantasy Ghibli DC Comics Cannes Concours Conférence Bande dessinée Funny Comics Star Wars Youtube Annecy Review
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
6 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 370

Charrys: 241

macromaster_42: 239

lololeboiteux: 160

tsatse: 155

itaf: 142

albatron: 116

FrozenOwl: 104

hunterogue: 89

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 75

Members: 188

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1179

Posts: 9580

Administrators: Marco Sensei: 6851