A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed Topic RSS sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Talk back : Kubo et l'armure magique
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
5 octobre 2016
12:53 pm
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 10843
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Décidément, FrozenOwl est toujours le premier sur le coup ! sneaky

Voici donc le Talk Back de Kubo and the Two Strings / Kubo et l'Armure Magiquelaugh

~ RAPPEL ~

Les règles d'un bon Talk Back smile :

- Parlez de tous les points positifs et négatifs que vous avez vu, ne vous contentez pas de "j'ai bien aimé" ou "c'était nul".

PAS DE SPOIL. Si vous avez besoin de parler d'un des passages du film pour votre argumentaire, vous avez un outils Spoiler pour cacher votre texte.

4 octobre 2016
22:05 pm
Avatar
Gribouille Confirmé(e)
Members
Forum Posts: 152
Member Since:
27 septembre 2015
sp_UserOfflineSmall Offline

L'histoire se déroule dans un Japon médiéval fantastique. Kubo, jeune garçon débrouillard (et borgne), vit sur la côte dans une grotte avec sa mère. Tristement, celle-ci reste dans un état apathique la plupart du temps, et ne s'éveille véritablement que la nuit. Kubo doit donc lui-même subvenir à leurs besoins en racontant des contes dans le village voisin. Animées par la musique de son shamisen, les héros légendaires prennent vie en origami et s'affrontent dans des combats héroïques. Mais Kubo ne termine jamais ses histoires et rentre toujours chez lui avant la nuit tombée...

Sans spoiler plus que la bande-annonce, Kubo se mettra bientôt en quête d'un artefact mystérieux (mais dont les plus sagaces d'entre vous auront deviné l'identité en lisant le titre du film), accompagné de truculents personnages : une Madame Singe fort sérieuse, et un Scarabée Samouraï courageux mais amnésique.

La trame générale de "Kubo" est classique : on y retrouve le traditionnel récit initiatique du jeune garçon qui quitte le monde de l’insouciance/enfance pour rentrer dans le monde dur et cruel des adultes, et qui découvre progressivement ses pouvoirs, et les
responsabilités associées, avant d'affronter le docteur Octo Voldem Dark Vad le méchant.

Cependant cette quête de l'armure magique n'est en réalité qu'un prétexte pour raconter une histoire plus belle et plus profonde, portant sur la famille, le deuil et la transmission à ses enfants. De fait, le titre original "Kubo and the two strings" reflète magnifiquement, et bien plus que le titre français, cette intention du film.

"String" se traduit autant par "corde", celles du shamisen, que par "lien", ceux unissant Kubo à ses parents. Au fil du film, chaque rupture d'une corde de shamisen se traduit par la perte d'un lien familial (avec son père, avec sa mère, avec ses parents retrouvés et à nouveau unis). A la fin, Kubo recrée les cordes/liens de son instrument avec des objets souvenirs de ses parents : le cheveu de sa mère, la corde de l'arc de son père et sa "note" personnelle, un des ses propres cheveux.

Comme souvent, le titre français du film ne reflète pas cette subtilité, se focalisant sur l'armure magique. Cet objet se révèle pourtant inutile dans la lutte contre son grand-père, car il rentre tout à fait dans la logique de puissance de ce dernier : "Si quelqu'un a l'armure, il sera plus puissant, et donc je le crains." Puissance contre puissance : dans les histoires, ça ne marche jamais. (Voir aussi la fin de Harry Potter et la Baguette de Sureau).

A l'inverse, le grand-père est défait par la seule arme qui vise directement sa réelle faiblesse : le lien qui unit Kubo à sa famille.

J'ai quand même trouvé assez invraisemblable qu'après sa défaite, tous les membres du village lui pardonnent spontanément la destruction de leur habitation, en lui faisant croire, de surcroît, qu'il agit habituellement en homme bon et généreux!! dry

Le film est truffé de belles surprises graphiques

les origamis, le bateau-feuille, ...

, et les ambiances (plus que les décors) de ce Nippon-medfan-tel-que-vu-par-des-occidentaux sont très réussies. La galerie de personnages est haute en couleurs, bien que ceux-ci soient un peu stéréotypés.

Mention spéciale pour les deux tantes, spécialement flippantes!

Côté technique le film est réalisé en stop motion pour les personnages et les éléments proches du décors, et en 3D pour le reste du décor et l'ajout de certains effets.
Le mélange de ces deux techniques fonctionne très bien et me fait réaliser tout le chemin parcouru depuis "l'Etrange Noël de M.Jack" (une de mes références, même si le stop motion date de bien avant!). Cependant, pour des visages en gros plan, le stop motion crée parfois des effets un peu "dérangeants", qui cassent un peu le 4e mur : on est tellement habitués à la fluidité de la 3D que la saccade caractéristique de la stop motion se repère immédiatement.

Le visage de la vieille dame du village, pourtant marrante et guillerette : brrr... biggrin


Allez quand même voir ici ce bout de making off, pour comprendre le boulot qu'il y a derrière : c'est impressionnant! (Et restez jusqu'au bout du générique.)

Au final, ne boudez pas votre plaisir, surtout si vous avez des enfants : voilà un très bon film familial, plus réfléchi et émouvant que ne laisse penser la bande-annonce, et bénéficiant d'une très belle réalisation.

5 octobre 2016
11:05 am
Avatar
Senior Gribouille
Members
Forum Posts: 387
Member Since:
3 septembre 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

FrozenOwl said
...
La trame générale de "Kubo" est classique : on y retrouve le traditionnel récit initiatique du jeune garçon qui quitte le monde de l’insouciance/enfance pour rentrer dans le monde dur et cruel des adultes, et qui découvre progressivement ses pouvoirs, et les
responsabilités associées, avant d'affronter le docteur Octo Voldem Dark Vad le méchant.
....  

 Je n'emploierais pas le mot: "insouciance" étant donné que sa mère étant "cathartique", il est obligé de s'en occuper :)... ya ce mélange de l'enfant avec des responsabilités "adultes" qui fait qu'il est débrouillard.

J'ai trouvé ce film trés beau, intelligent et la stop motion bien réalisé ( je vous invite à aller voir le film, puis quelques making of ( ou pas si vous voulez garder la magie dans les yeux ) mais c'est pour le coup une richesse de créativité ).

Ce qui m'a un peu troublé en terme visuel, c'est je suppose la post prod sur la commissure des lèvres. Il y a un sorte de blur qui m'a un peu géné au début mais après en se laissant porter par l'univers j'ai zappé ce détails...

Encore une belle réussite du studio Laika qui met magnifiquement en image du fantastique médiéval japonais 🙂 ... Je crois que j'avais jamais vu des bastons en stop mo, eh ben j'ai bien été servi aussi de ce côté là 🙂

Bref allez y sans hésiter.

@FrozenOwl Je suis d'accord avec toi pour les deux tantes que j'ai trouvé magnifique, tant par leur tenue que par leur côté flippant 🙂 et pour rebondir sur ton premier spoiler, j'ai trouvé aussi bizarre cette fin: J'ai pas eu l'impression que c'était du pardon mais plutôt lui raconter un gros bobard pour le changer lui. Et du coup, c'est ce que j'ai trouvé intelligent et troublant parce que c'est pour moi quand même un fin qui dit que malgré le fait que ce que tu racontes soit un gros mensonge ou pas, l'important est de penser en bien... Sauf que ça, encore pour moi, c'est ultra dangereux, parce qu'au fond on ne change pas les gens ( imagine qu'après des années de bobards la mémoire lui revient, what then ?... peut être une suite 😀

Geek MCU Cosplay grease pencil FIBD Manga Star Wars Comics Simpsons's Couch Gag Trigger 2D Nostalgie Web serie Clip Studio Paint Otaku Disney Star Trek Mecha Cyber Punk Marvel Dreamworks Animation Legend Blue Sky Analyse US Sony Dr Who Speed Drawing Concours SONY Pictures Toei Animation Court métrage Halloween Reportage Ghibli WTF Review Netflix WIP RIP Talk Back Oscars Convention Retrogaming News Don Bluth Annecy ARTE Stop-Motion Statistique Festival NSFW DC Comics jeu vidéo World Record Teaser Cannes Conférence Warner Ankama Réalité Augmentée Bande dessinée France Interview innovation Pixar Steampunk Culture Musique Animation blender Making of Césars Info pratique Article Aardman LAIKA Documentaire Creepy 3D
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
8 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 387

Charrys: 243

macromaster_42: 239

tsatse: 228

lololeboiteux: 160

FrozenOwl: 152

itaf: 142

Fenix in Paris: 139

hunterogue: 124

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 140

Members: 180

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1502

Posts: 14380

Administrators: Marco Sensei: 10843