A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed Topic RSS sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Review : Shûmatsu no Izetta
[Anime Review]
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
17 octobre 2016
14:11 pm
Avatar
Gribouille Confirmé(e)
Members
Forum Posts: 160
Member Since:
22 décembre 2015
sp_UserOfflineSmall Offline

∼ Shuumatsu no Izetta ∼

 

 

Genre : Guerre/Historique/Fantastique

Note Technique :

Character design :

arrow-curve-000-left_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_png

Moi j’aime bien le travail d’Abec en général alors ici je suis forcement plutôt content. Bon après c’est vrai que la princesse a des faux airs de Asuna.

CGI :

arrow-curve-000-left_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_png

Backgrounds :

arrow-curve-000-left_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_png

Animation :

arrow-curve-000-left_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_png

Histoire :

arrow-curve-000-left_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_png

Un peu à la manière en son temps d’un Valkyria Chronicles, Izetta est un anime présentant une version d’un conflit mondial basé sur la seconde guerre mondiale telle qu’on la connait pour y intégrer un élément fantastique. Néanmoins contrairement au titre que je viens de citer, ici on est dans un déroulement géopolitique très proche de celui s’étant déroulé dans pendant les années 1939 et 1940.

L’Allemagne devenant ici l’Empire de Germania (sans avoir pratiqué l’Anschluss au préalable, c’est à dire l’annexion pure est simple de l’Autriche si on en croit la carte dans l’anime), envahit la Livonia (qui remplace la Pologne, sachant que la Livonie correspond à un état fédéral médiéval notamment marqué par la présence des chevaliers teutoniques et situé dans les états Baltes). Cette attaque provoque la réaction du royaume de Britannia et de la République de Thermidor (correspondant à la France, Thermidor étant un des mois du calendrier révolutionnaire mis en place à la fin du 18eme siècle), les deux autres grandes puissances continentales.

Comme dans notre version de l’histoire l’armée de Germania va remporter une écrasante victoire stratégique et tactique sur les Alliés et la République de Thermidor doit capituler. Au sud de Germania, coincé dans les montagnes du Tyrol, se trouve le petit état d’Eylstadt. Maintenant que Germania a les mains libres à l’Ouest avec le retrait des troupes de Britannia sur leur île, le Duché est la prochaine cible de la Blitzkrieg...La princesse Finé est à la recherche du soutien de troupes alliés pour défendre son pays avant que l’invasion ne commence...Mais la lumière salvatrice viendra peut-être de son ancienne amie, la sorcière Izetta et de ses pouvoir magiques. La légende du Duché qui aurait été sauvé par une sorcière blanche se reproduira-elle ?

 

Épisodes disponibles : 12/12 chez Crunchyroll.

Intérêt Global :

wlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_png

Vous pouvez utiliser ce post pour nous livrer vos impressions sur la série, discuter du Plot, etc. Si vous avez peur de spoiler les gens, n'Hésitez pas à vous servir de l'option Spoiler disponible dans les outils.

17 octobre 2016
17:35 pm
Avatar
Gribouille Confirmé(e)
Members
Forum Posts: 160
Member Since:
22 décembre 2015
sp_UserOfflineSmall Offline

Anime un peu surprise de cette saison, original venant d’un studio dont j’avais jamais entendu le nom et qui ne semble avoir rien fait de notable quand je regarde leur liste de titre, c’est pour le moment une plutôt bonne surprise. Néanmoins si le studio ne paye pas de mine sur le papier, le staff technique quant à lui comporte pas mal de personnes avec une expérience solide sur plusieurs titres à succès ce qui explique probablement le démarrage exemplaire de la série sur ce plan. Le nom qui parlera sûrement le plus aux gens est Bunbun alias Abec l’illustrateur et chara-designer de SAO. On reconnait d’ailleurs tout de suite sa pate dans les traits de la princesse Fine.

Image Enlarger
Pour la partie musicale on retrouve notamment Akino à l’opening et May’n à l’ending et par contre une débutante à ce poste pour l’OST à en juger par sa fiche : Michiru, et pour le moment c’est plutôt très correct de ce côté-là.
 Pendant qu’on est encore sur la partie technique je tiens à mentionner toute la partie armement, surtout véhicules, qui sont plutôt bien modélisé et surtout bien intégrés à l’écran sans que la 3D ne jure trop, ce qui n’est pas toujours gagné. Ces véhicules et autre armement sont d’ailleurs reproduit avec un grand souci du détail par rapport aux modèles réels de la même époque que ça soit avec les avions de Germania (Junkers 87, Heinkel 111 ou Messerschmitt Bf-109E), les chars (Panzer III et IV ou les vieux FT-17) mais aussi les armes légères comme les « Stielhandgranate 24 » allemandes. Tous ce souci du détail participe à retranscrire le côté « historique » de la chose avant l’arrivée en scène de la protagoniste principale.

Parce que oui parlons maintenant du fond de l’anime (et le spoil qui va avec).

Image Enlarger

Après la défaite des alliés et notamment la République de Thermidor, le Duché est isolé et à la merci de Germania. La princesse Fine prend alors le train pour rejoindre la nation neutre voisine (en gros la Suisse) pour rencontrer l’ambassadeur de Britannia et solliciter un renfort militaire (au passage je ne vois pas trop comment vu la situation géographique du pays, enfin ça dépend de l’alignement de l’Italie dont il n’est jamais question). Durant le trajet, des agents de Germania sont présents et tentent de capturer la princesse qui parvient à prendre la fuite au prix d’une longue course poursuite.

Image Enlarger

Course poursuite qui la mène devant une sorte de sarcophage technologique qu’elle tente d’ouvrir et qui se trouve être top secret vu le sort réservé à ceux qui autant eu la malchance de le voir pendant la course poursuite...

Image Enlarger

Une fois arrivée, elle est attendue de pied ferme par ses ennemis qui l’arrêtent pendant son rendez-vous où l’ambassadeur lui apprend, que malgré sa proposition d’accepter la demande en mariage du prince de Britannica pour sauver son pays, il est trop tard : la guerre a déjà commencé. Elle est emmenée de force dans un Junker 52 en direction de Berlin pour y être livrée à l’empereur. Elle partage d’ailleurs son vol avec le mystérieux sarcophage...

Image Enlarger

En plein vol alors qu’elle est harcelée par un officier faisant honneur aux cliché du bon vieux SS des familles, le sarcophage visiblement fragilisé par sa tentative précédente, s’ouvre violement laissant révéler son contenu qui n’est autre que Izetta, une des dernière sorcière en vie et amie d’enfance que Fine avait visiblement perdue de vue.
Izetta désintègre l’avion, sauvant Fine en utilisant un fusil antichar comme balai magique, puis doit se débarrasser d’un escadron de 3 Bf-109 coriaces.

Image Enlarger

Les deux amies ainsi réunies tentent alors de rejoindre les lignes des troupes du Duché (qui sont au passage habillés et équipé comme l’armée française de 1918 on dirait, les pauvres). On assiste alors à plusieurs scènes de bataille où les troupes de Germania utilisent en combinaison les percées à base de Panzers et les raids aériens ciblés sur les poches de résistance avec les bombardiers en piqué Ju 87 Stuka et les bombardiers tactiques He 111.

Image Enlarger

Image Enlarger

Izetta va finir par craquer ignorant la volonté de la princesse, elle souhaite tant l’aider qu’elle va se rendre sur le champ de bataille pour combattre Germania : détruisant dès son arrivée une dizaine de Stukas avant de neutraliser et mettre hors de combat pas moins de seize Panzer. Galvanisé par les miracles de la sorcière aux cheveux rouges, les soldats du Duché lancent une contre-attaque lors du siège du château de Kennenburg et refoulent les soldats ennemis en capturant une partie. Néanmoins ce n’est pas la perte de dix appareils et quelques chars qui va stopper la puissante Germania...Izetta aura-t-elle les ressources pour tenir sur la durée ? Quel atout mettre en œuvre Germania ?

Image Enlarger

Image Enlarger

Pour le moment je trouve le titre vraiment sympathique mais tout va dépendre en grande partie de la direction que va prendre l’histoire, plusieurs options sont visibles à ce stade, certaine lumineuses, d’autres carrément sombres...

A dans trois semaines.

8 novembre 2016
18:53 pm
Avatar
Gribouille Confirmé(e)
Members
Forum Posts: 160
Member Since:
22 décembre 2015
sp_UserOfflineSmall Offline

C’est l’heure du retour  d’Izetta notre dernière sorcière et surtout dernier rempart à l’expansion impériale.

 Image Enlarger

Après trois premiers épisodes s’enchainant rapidement avec pas mal d’action alors que le conflit se mettait en place, les trois suivants sont quant à eux plus « posés » et vont permettre de poser un peu plus le cadre et les enjeux de la présence d’Izetta dans le conflit. Ainsi que de rajouter un peu de fanservice ça est là, rien de bien exceptionnel mais il faut bien vivre avec les tares de son temps.

 

Alors que la situation est encore confuse après la bataille de Kennenberg et la victoire surprise d’Eylstadt face à Germania, la princesse Fine n’a guère le temps de se féliciter qu’elle doit prendre officiellement la place de son père sur le trône, ce dernier n’étant plus apte... La princesse sait qu’elle n’a guère le temps de se perdre en atermoiements alors que la menace reste vive et que tout un peuple compte sur elle.

Bien qu’elle souhaite laisser Izetta en dehors du conflit, cette dernière tient absolument à servir Fine défiant les usages des sorcières telle la légendaire sorcière blanche du passé, en effet traditionnellement ces dernières se tiennent à l’écart de la politique. C’est à ce moment-là qu’on en apprend plus sur les limites du pouvoir d’Izetta :

Le pouvoir des sorcières vient en fait de lignes de champs magiques qui parcourent la Terre et qui font qu’en certains lieu le pouvoir des sorcières est puissant...et inexistant dans d’autres, expliquant une parties des évènements précédents. Cette information est bien sûre tenue secrète sauf pour les proches conseillers de la reine. En fouillant l’ancien château de la famille ducale, ils trouvent une carte de ses lignes de magie datant de l’époque de la sorcière blanche qui leur permet alors d’anticiper l’utilité de la sorcière pour les prochaines batailles.

Image Enlarger

Image Enlarger

Pendant le couronnement officiel de Fine et en présence de la presse mondiale, une décision est prise par tout ce petit monde : celui de rendre public l’existence de la sorcière et de l’afficher comme leur arme secrète dans un but dissuasif.

Image Enlarger

Une démonstration de sa puissance est faite sous les yeux de ces mêmes journalistes quand elle défait à elle seule un bataillon de Germania se trouvant au bord d’un lac. Le but maintenant est de faire croire à se toute puissance aux yeux du monde tout en masquant ses faiblesses.

Image Enlarger

Peu de temps après en effet, une nouvelle offensive de Germania se fait en direction d’un col situé en zone de non-magie...mais les conseillers de Fine et sa garde mettent en place un stratagème pour repousser les troupes ennemies en faisant croire à une nouvelle intervention d’Izetta.

 Image Enlarger

La présence de la sorcière va commencer à changer le déroulement de la guerre, du côté de Germania on se réorganise pour lui faire face :

Berckmann convaincu qu’Izetta a une faiblesse réunit des informations et des hommes autour de lui dont le capitaine d’aviation survivant du combat avec Izetta et qui se voit confier un modèle ultra-moderne.

Image Enlarger

Image Enlarger

Du côté des alliés, une conférence est en préparation en Britannia et Fine compte s’y rendre avec Izetta pour frapper fort et tenter de convaincre ces nations de lui venir en aide.

L’un dans l’autre je trouve que c’est vraiment un série sympathique et de bonne facture sans être exceptionnelle et qui au final a la chance d’être diffusé dans une saison sans série forte. Quand je parle de série forte ce pense à un titre capable de truster largement l’attention de la majorité de l’audience comme un ReZero ou un One Punch Man par exemple. Cette saison on a plusieurs titres de qualités mais tous présentent un aspect limitatif intrinsèque (Drifters son visuel et son ambiance, Haikyuu à cause du sport, Euphonium et la musique, Gundam et les méchas ou encore Yuri on Ice et sa touche Yaoi) cette fragmentation de l’attention se voyait notamment sur la cartes des USA des animes les plus vus sur Crunchyroll où tous ces titres étaient présents dans différents états. Et de tout ce panel au final Izetta est peut-être bien le plus généraliste et classique dans son approche.

 

Sinon sur le plan technique c’est toujours plutôt pas mal, quelques approximations mais rien de surprenant dans un milieu plus que jamais sous pression au niveau de délais de l’aveu même des membres de l’industrie...

 

Pour le fanservice dont je parlais, c’est du classique à base d’Izetta à poil pour prendre son bain et autre gag du genre pourquoi je suis plate et toutes mes amies ont des gros seins ? Bref rien de plus à dire là-dessus.

Image Enlarger

28 novembre 2016
15:24 pm
Avatar
Gribouille Confirmé(e)
Members
Forum Posts: 160
Member Since:
22 décembre 2015
sp_UserOfflineSmall Offline

En cette fin Novembre, notre mignonne sorcière est de retour pour sa troisième partie et autant prévenir tout de suite, si les épisodes 4-5-6 étaient parfois un peu mollasson et que par moment il ne se passait pas grand-chose, les épisodes 7-8-9 ont fait avancer le scénario à grand pas vers son dénouement...

 Image Enlarger

On s’était quitté à la fin de l’épisode 6 avec Finé et Izetta partant pour Britannia dans le froid des montagnes. Il s’avère que leur trajet s’est déroulé sans encombre, et pendant que Germania campe à la frontière dans l’expectative, les deux jeunes femmes font une apparition remarquée, grâce aux pouvoir d’Izetta, au somment des nations alliés réunis par le royaume insulaire. On trouve ici, outre Britannia, des représentants des nations Européennes occupées ainsi qu’un représentant des Etats-Unis.

 

Devant les tergiversations de ceux dont elle voudrait faire ses alliés, Finé prend alors l’initiative de résoudre un problème important auquel ils font face.

 

Image Enlarger

Germania est en effet actuellement en train d’armer son tout premier porte-avion prêt du port de Bergen en Norvège. Si la marine de Britannia règne sur les mers, la présence d’un porte-avion moderne pourrait néanmoins poser quelques soucis. La princesse d’Eylstadt propose alors de couler le navire grâce à la puissance de son amie. On va alors assister à une sorte de remake fantastique de l’opération Tungsten. Dans la réalité, le porte-avions allemand (Graf Zeppelin), source de discorde entre la Kriegsmarine de l’amiral Raeder et la Luftwaffe de Göring ne fut finalement jamais armé mais c’est le sister-ship du célèbre Bismarck, le Tirpitz qui fut la cible d’une attaque aérienne massive dans un fjord Norvégien. Ici c’est donc le Graf Zeppelin qui sert d’objectif (sous un autre nom que je n’ai pas noté mais le design ne laisse aucun doute quant à son inspiration).

 Image Enlarger

Izetta est envoyée, escortée de deux Lancaster (bombardiers stratégiques quadrimoteurs) qui emportent les 4 torpilles que va utiliser Izetta, en même temps que des observateurs alliés. Elle se lance donc à l’assaut seule, accompagnée de ses 4 torpilles d’au moins 750kg chacune...

Image Enlarger

Au prix d’un après combat, elle finit par couler le navire sans savoir que toute l’opération n’était qu’un leurre couteux pour que Bergman puisse l’observer... On assiste à un grand moment de lol quand un Lancaster vient chasser les Bf109 en rase-motte (en vrai il serait juste tellement mort)

Image Enlarger

 De plus au lieu de se faire des Etats-Unis des alliés, ces vieilles putes semblent décider qu’elle est aussi une menace à éliminer.

Image Enlarger

Le plan de Fine ayant au final plus ou moins réussi, elles participent à la réception d’anniversaire de leur hôte dans de jolis costumes il faut bien avouer. Mais durant la fête, elles vont croiser le chemin de Bergman et d’une jeune femme au comportement inhabituel, les deux finiront par s’enfuir avant que Finé ne comprenne ce qu’il se trame...

Image Enlarger

 Dans le même temps les agents de terrain de Germania enquête sur la sorcière Blanche en Eylstadt...

Image Enlarger

Le second de Bergman, parachuté dans la forêt, rejoint l’ancienne capitale et son complice pour s’infiltrer dans le vieux château pourtant gardé... Grâce à un échantillon de sang prélevé au tout début de l’anime quand Izetta était captive, et grâce à une connaissance de la vraie histoire tragique de la sorcière,  ils parviennent dans la chambre secrète et révèle le secret des lignes de magie tout en mettant la main sur une mystérieuse pierre.

 Image Enlarger

Les deux agents prennent la fuite mais sont finalement abattus dans une scène assez touchante pour le plus jeune des deux... Mais un troisième agent prend la fuite avec les données...

Image Enlarger

Petit à petit le plan de Germania se met en place, et pendant qu’Izetta vient en aide à des mouvements de résistance voisins, l’Empire sort ses crocs et passe à nouveau à l’attaque.

Image Enlarger

Le plan minutieux mis en place par Bergman est sans faille, il attire Izetta là où il veut avec le minimum de soutien avant de révéler son atout...

Image Enlarger

La jeune femme entraperçue en Britannia est la sorcière blanche, revenue d’entre les morts par la combinaison du clonage et de la magie contenue dans le sang d’Izetta. Et la sorcière est bien décidée à faire payer ce pays qui l’a trahie alors qu’elle avait voué sa vie à le protéger.

Image Enlarger

Plus expérimenté, elle affronte et neutralise Izetta sous les yeux médusés des deux armées.

Image Enlarger

Izetta au tapis, la Blitzkrieg tant repoussée passe à l’action : les Panzers franchissent la frontière, les bombardiers pilonnent les défenses avant que les Fallschirmjager (parachutistes) ne sautent sur la capitale... En moins de quelques heures, Eylstadt est vaincu !

Image Enlarger

 

Comme je l’avais annoncé, l’histoire avance à grande vitesse, la situation change très rapidement et l’horizon semble bien sombre pour tout le monde...

 

Tout ça se jouer sur l’emballage final, si le titre a eu un rythme assez inégal, il reste pour ma part largement plaisant et joli (sauf quelques passages lointain un peu crades dont je me rends compte quand je fais des screens pour la review). Vu le contexte et le type d’anime, la conclusion va grandement jouer sur le ressenti final de l’œuvre et à l’heure actuelle il parait tellement difficile d’imaginer une fin positive que je demande à être surpris 🙂

 

19 décembre 2016
14:56 pm
Avatar
Gribouille Confirmé(e)
Members
Forum Posts: 160
Member Since:
22 décembre 2015
sp_UserOfflineSmall Offline

C’est un peu triste que je commence ce dernier volet de ma review sur Izetta, parce que malgré des défauts évidents, les aventures de la petite sorcière aux cheveux rouges luttant contre les Nazis me manqueront.

Image Enlarger

 Avec la fin de l’épisode 9 nous avions laissé Izetta vaincue, enchainée à même le sol par la sorcière blanche des légende dénommée Sophie. L’armée de Germania avait alors envahi rapidement tout le duché d’Eylstadt, balayant les troupes de Fine à grand renfort de Ju 87, He 111 et Pz III... La princesse est évacuée pendant que les troupes restantes ayant assistées à la défaite d’Izetta lancent un assaut désespéré sous la direction de Hans et avec le soutien de plusieurs chasseurs pour libérer leur sorcière adorée.

Image Enlarger

Grâce à l’effet de surprise procuré par les avions et le sang-froid des troupes restantes dont des membres de la garde. Izetta est extraite des griffes de Germania et conduite dans la cachette de Fine, un bunker en pleine forêt.

Image Enlarger

 Pendant ce temps en Germania, les préparatifs battent leur plein pour exploiter les pouvoir de Sophie et notamment sa capacité à cristalliser la magie sous forme d’hexenium solide. L’empire prévoit de s’en servir à la fois comme carburant mais aussi comme équivalent de la bombe nucléaire, pendant que des clones de la sorcière sont créé à la chaine pour palier leur faiblesse structurelle. Berckmann quant à lui est poussé vers la sortie par l’empereur Otto et sent le vent tourner pour lui...

Image Enlarger

 Mais Izetta n’a pas vraiment le temps de se remettre que déjà les SS  lancent l’assaut sur le bunker pour en finir et capturer Fine.

Image Enlarger

Mais tout ne va pas se passer comme prévu pour eux, Sieghart Müller, le conseiller de Fine est de par son histoire familiale, en possession de la seconde moitié de la pierre de la sorcière de Sophie. Bien que cette pierre consume la vie de son utilisateur, Izetta est prête à faire se sacrifice et accepte de prendre la pierre. Grâce à son pouvoir elle balaye les SS et Berckmann en profite pour échapper à la mort qu’on lui avait planifié pour rallier le camp de l’Eylstadt.

Image Enlarger

Image Enlarger

 Il leur apprend la vérité sur la nouvelle bombe à hexenium qu’Otto prévoit de lancer avec un missile V2 guidé par Sophie sur Landsbruck, la capitale du Duché, pour la raser et ainsi faire la démonstration de sa toute-puissance face aux alliés réunis à sa demande en Suisse. Il compte ainsi les pousser à capituler et ainsi pouvoir régler son compte à la fédération de la Volga... Fine est Izetta décident alors de jouer le tout pour le tout : Izetta va affronter Sophie et stopper les plans de Germania pendant que Fine fera irruption à cette réunion pour mettre en échec Germania et provoquer la riposte de toutes les autres nations.

Image Enlarger

Image Enlarger

 Le combat entre les deux sorcières est terrible et Izetta parvient à attirer Sophie loin du missile, jusqu’à Paris... Mais Germania compte utiliser un clone pour guider le missile, cette stratégie ne semble donc en rien sauver le petit état alpin...sauf que le plan des deux jeunes femmes est autre et Izetta se met à canaliser une gigantesque masse d’hexenium bientôt imité par Sophie dont le corps plus faible fini par lâcher.

Image Enlarger

Izetta utilise ainsi le pouvoir de la pierre pour aspirer toute la magie du sol de manière définitive avant de l’utiliser tel un immense rayon de lumière qui s’envole dans le ciel (RIP si quelque chose passe dans l’axe). La magie totalement annihilé, les armes de Germania sont inefficaces et les alliés engagent les représailles contre l’Empire après le discours de Fine.

Image Enlarger

Image Enlarger

S’ensuit alors l’épilogue de l’anime, les troupes américano-britanniques débarquent en France dès 1941, l’armée rouge franchit à son tour la frontière polonaise et à la fin de l’année Germania est balayée, l’empereur Otto se suicide, Basler part pour un dernier combat sans retour aux commandes de son Bf109, Berckmann fuit aux Etats-Unis. Le sacrifice de la dernière sorcière aimée par tout un peuple a finalement bien entrainé la chute de son puissant adversaire et sauvé la petite nation.

Image Enlarger

 Un dernier passage trois ans plus tard lève l’incertitude quant à son sort nous la montrant vivant diminuée physiquement mais au calme et en paix et recevant la visite de Fine.

Image Enlarger

Qu’ai-je pensé au final de ce sympathique anime ? Tout d’abord vous l’aurez compris depuis le temps, c’est un titre que j’ai su affectionner, à la fois pour son contexte en pleine guerre mondiale, mais aussi pour certains de ses personnages : Izetta elle-même, Basler le pilote, Sieghart et Rickert pour leurs fins respectives leur dévouement, Berckmann pour son pragmatisme, Hans et Bianca pour leur dévotion. Pour un projet original, qui plus est un peu sorti du chapeau et mené par un obscur studio, je trouve que le contrat est plutôt pas mal rempli notamment techniquement même si bien sûr le gros point noir pour moi reste le rythme. Mais c’était un défaut couru d’avance, Izetta se veut être un anime géopolitique et géostratégique dans un contexte où la magie existe, de ce fait outre nos deux héroïnes, un grand nombre de personnages et de situation sont abordées...et le format en douze épisodes est forcément trop court pour développer convenablement tout cela. Pour ce genre d’anime il faudrait à mes yeux au minimum le double, mais c’est un reproche récurent qu’on peut faire et inhérent à l’instabilité actuelle du marché de l’anime. Ces dernière années, quasiment aucun anime original et non tributaire d’une licence (Gundam IBO ou Macross Delta par exemple) n’a eu le droit à un double format d’office. Il aurait été possible de produire la moitié en espérant trouver par la suite de quoi finir mais grandes auraient été la probabilité de ne jamais avoir la fin.

Tous ces éléments expliquent pourquoi je trouve exagérée une partie des critiques que je peux lire sur ce titre qui s’il ne marquera probablement pas les esprit durablement, restera néanmoins un titre agréable et révélateur de pas mal de choses sur l’industrie actuelle.

Note finale :

arrow-curve-000-left_png wlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngwlemoticon-star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_pngrate_info_star_png

(+1 pour les fans de contexte militaire)

Making of Court métrage MCU paperman France Star Wars Pixar Marvel Concours Food Ankama Creepy Dreamworks World Record Web serie Animation Legend Final Fantasy Césars Cyber Punk Culture WIP US Geekette Sony Animation Oscars ARTE Otaku Nostalgie Comics WTF FIBD Trigger Review Mecha Ghibli 2D Talk Back Réalité Augmentée Article jeu vidéo Funny DC Comics Don Bluth Crowdfunding Twitter Trailer Goodies News Convention Geek Warner SONY Pictures Festival Retrogaming Reportage Simpsons's Couch Gag Master Class Conférence LAIKA Info pratique Stop-Motion NSFW Youtube grease pencil Speed Drawing Teaser Interview Halloween Exposition Disney Cosplay Aardman 3D Analyse Clip Studio Paint blender Musique Dr Who Geekotaku
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
10 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 387

Charrys: 243

macromaster_42: 239

tsatse: 228

lololeboiteux: 160

FrozenOwl: 152

itaf: 142

Fenix in Paris: 139

hunterogue: 124

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 140

Members: 180

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1507

Posts: 14431

Administrators: Marco Sensei: 10884