A A A
Avatar

Please consider registering
guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register sp_MemberList Members

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed Topic RSS sp_Related Related Topics sp_TopicIcon
Belle de Mamoru Hosoda, Le Talk Back ! :P
[Talk Back]
Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 Topic Rating: 0 (0 votes) 
29 décembre 2021
13:26
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 9094
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Et j'ouvre donc le Topic pour parler du film de Mamoru Hosoda, Belle, qui vient de sortir officiellement aujourd'hui. Si vous l'avez vu en avant première ou que vous êtes parmi les chanceux qui ont eu le temps d'aller le voir dès les première séance, vous avez le champ ouvert pour nous en parler.

En attendant, voici le Trailer en VOSTFR pour les curieux. happy

~

Les règles d'un bon Talk Back :

- Parlez de tous les points positifs et négatifs que vous avez vu, ne vous contentez pas de "j'ai bien aimé" ou "c'était nul".

PAS DE SPOIL. Si vous avez besoin de parler d'un des passages du film pour votre argumentaire, vous avez un outils Spoiler pour cacher votre texte.

18 janvier 2022
21:59
Avatar
Holly
Guest
Guests

Salut !

Merci d'avoir ouvert ce topic, je cherchais justement un endroit pour parler un peu du film vu que dans mon entourage, peu de personnes l'on vu.

Perso, j'avais déjà vu quelques autres films de Mamoru Hosoda (Ame et Yuki, Le garçon et la bête, Mirai ma petite soeur, les enfants du temps) et également La Traversée du temps, le premier film de sa filmographie que j'ai vu et qui m'avais particulièrement touchée à l'époque.

Bref c'était avec enthousiasme que je suis allée voir Belle, je l'ai vu deux fois : une en VF et une en VOSTFR. Pour la VF j'étais un peu frileuse vu que je n'apprécie pas particulièrement Louane - je dis pas que j'aime pas ces chansons, juste que ce n'est pas une artiste qui fait partie de mes playlists... mais au final c'est pas trop mal passé je trouve, au niveau des chansons en tout cas. Pour le doublage, je trouve souvent qu'il y a une sorte de petit "décalage" entre les expressions expressives (cqfd) des personnages et le doublage plus "posé" (ou moins énergique) français. Mais ça, c'est peut-être parce que j'ai l'habitude des animé en japonais et leurs seiyu qui lançant des NANIII et autres EEEHHH?? de tout leur cœur, haha.

Pour parler du film, j'ai beaucoup aimé personnellement, il y a des points sur lesquels j'aimerais connaître des avis :

-L'animation en CGI (3D). Perso je la trouve plutôt bien fichue ! Souvent la CGI est mal vue dans les animé (ça peu vite être super moche et je suis sur que vous avez des exemples qui vous viennent en tête), mais là... ben j'ai trouvé ça beau, avec plein de détails et de couleurs vives. Surtout qu'ils ont fait énormément de modèles différents, et j'ai pas l'impression qu'ils soient tombés dans la facilité de "copier coller les persos en arrière plan pour remplir". (bon après j'ai pas regardé le film frame par frame non plus).

-Pour moi le plus gros point positif, c'est la musique. Les chansons sont juste magnifiques ! Surtout en japonais... d'après moi les chansons sont toujours plus belles quand elles sont chantée dans la langue pour laquelle elles ont été écrite. Mais les versions anglaises sont super aussi. La chanson d'ouverture ("U" de Millenium parade) est super entraînante, et A Million Miles Away... a juste touché une corde sensible je crois.

-Certains passages m'ont bien fait rire (dans le bon sens du terme) car ils avaient de bonnes idées de mises en scène ! (un certain moment qui me rappelle mes heures sur les jeux de stratégie notamment)

-Petit point rapide : il me semble que Mamoru Hosoda aime mettre des baleines dans ses films, mais je n'ai pas bien compris ce qu'elles représentent, si quelqu'un a une théorie je serais curieuse d'en savoir plus. (ou alors c'est juste un animal qu'il aime bien ?)

Au niveau des points négatifs... j'en vois surtout un j'aimerais parler : la fin, donc spoiler !

Si l'histoire est prenante, en ce qui concerne la fin, je l'ai trouvé... moins prenante. J'ai l'impression qu'elle souffre du syndrome de "l’héroïne doit résoudre le problème par elle-même alors tout le monde devient stupide" ou quelque chose dans le genre.

Je vais passer sur le moyen dont Suzu retrouve le garçon, toutes les coïncidences en mode "oh ça alors je connais cet endroit précis sur cette île de 300 000km² qu'est le Japon" de la part de ses amis pourquoi pas, pour moi ça reste tiré par les cheveux mais je suis prête à l'accepter. Non, le plus bizarre c'est... d’où tu laisse une gamine lycéenne aller toute seule affronter un père violent qui maltraite ses enfants ? En plus la question est vite cachée sous le tapis avec 1 ligne de dialogue "elle a fait son choix" ou un truc dans le genre. Juste... non ?? En plus le film montre qu'il y a une vidéo du père qui est violent avec ces gosses (vu que le père l'a reçoit sur son portable à un moment) donc... appelez la police ?? Je sais que l'une des femme de la chorale tente de les appeler, mais honnêtement j'ai pas compris pourquoi la police refuse d'intervenir sur ce signalement d'enfant maltraité...

Je vais pas clamer que cette fin est mauvaise, je ne l'ai pas détestée mais elle m'a complètement fait sortir du film... j'ai trouvé ça dommage quoi.

Voilà du coup je voudrais savoir s'il y a d'autres personnes qui partagent ce sentiment concernant cette fin ? Ou si c'est moi qui ai pas compris un truc ?

C'est tout pour moi, merci d'avoir lu, j'ai hâte de voir des retours !

20 janvier 2022
17:01
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 9094
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

Et c'est parti pour mon petit avis à moi sur Belle ! biggrin

Déjà, merci à Holly d'avoir ouvert le bal (c'est le cas de le dire whistle). Du coup je vais pouvoir en partie rebondir sur certaines chose que tu as déjà dit, et rajouter les mienne par dessus. Par contre, juste un détail sur les films de Mamoru Hosoda que tu as cité : Les Enfants du Temps c'est Makoto Shinkai, mais il faut avouer que depuis que Makoto Shinkai a perçé en France avec Your Name et Les Enfants du Temps, je vois souvent ce genre de mélange des titres, donc c'est une erreur assez banale. happy

Pour en revenir au film, je peux déjà affirmer que pour moi c'est un des meilleurs Mamoru Hosoda (avis complètement personnel rolleyes), mais je signale que je suis déjà un énorme Fan de Summer Wars et que Belle est presque une évolution logique de plein de choses déjà présente dans ce film... J'étais donc un peu en territoire allié de base. smile

Je précise que j'ai vu la VO, étant donné que je fais aussi parti des allergique au fait qu'en France on a tendance à « calmer » le jeu des acteurs de doublage et que côté japonais c'est l'inverse : ils adorent surjouer les scène. Or comme en animation chez eux le Doublage intervient assez tôt dans la prod, l'animation est souvent calée sur les voix définitives... Du coup avec un doublage plus « sage » y'a souvent un décalage profond avec la voix en VF et l'acting à l'image. sad

J'ai aussi souvent un a priori quand on met quelqu'un de célèbre dans un rôle en animation en France, mais pour ce film c'est un peu logique : le personnage principal est une jeune compositrice et chanteuse, et d'ailleurs la doubleuse japonaise, Kaho Nakamura, est elle-même une compositrice / chanteuse sans pour autant être doubleuse professionnelle. Du coup, refaire un casting semblable pour la VF ou même la VA, ça se comprend parfaitement. Par contre si certain producteurs se sont imaginé un moment que ça allait faire venir les fans de Louane dans les salles... Un jours, peut-être, il comprendons tous que ça ne marche absolument pas, et qu'on a des douzaines d'exemples de vedettes qu'on met en avant sur les affiches de films d'animation qui au final ne font pas de bon score malgré leurs qualités. omg

Mais rentrons dans le vif du sujet en abordant les points positifs du film :

~

- La Musique : Très clairement un des très haut point de ce film. Et c'est quelqu'un qui est connu pour fuir les film de catégorie Comédie Musicale qui vous le dit ! En même temps, pour moi la musique et en particulier les chansons doivent s'intégrer à la perfection au récit du film, sans le couper ni le perturber d'une quelconque façon. Ce que je déteste c'est les films qui choisissent de vous chanter un truc qui aurait parfaitement pu être dit et raconté avec un dialogue classique sans que ça change quoi que ce soit au film. J'ai tendant à me moquer de films comme Frozen en disant que y'en a marre que les perso chantent pour dire « passe moi le sel » ! sneaky

Mais ici, c'est loin d'être le cas. Je dois préciser que pour moi l'ambiance musicale d'un anime, quel qu'il soit, a toujours eu une très grand importance et je suis souvent carrément sensible aux premières seconde de musique que j’entends lorsque je découvre un film. Je me souviens encore des frisson que j'ai ressenti aux premières notes du thème à la fois majestueux et flippant du début de Princesse Mononoke par exemple... Et ici c'était un peu pareil : j'ai plongé dans l'ambiance du « Monde de U » (le Metaverse du film), dès les première note de musique, et la première chanson de Belle a achevé de me convaincre de ce côté là. wub

D'ailleurs, pour ceux qui ont Spotify voici un ptit link pour aller écouter le thème d'U par Millenium Parade et « Belle » ! laugh

De toute façon, vu le thème du film et l'importance que le chant a dans l'intrigue, il aurait quand même été dommage, voir fatal que cet aspect soit foireux. Encore une fois, personnellement je trouve ça réussi au point de me faire verser ma petite larme quand j’entends encore certaines chansons tellement elles sont liées au souvenir que j'ai du film lui même. happy

~

- Le monstrueux travail technique : et la je parle a la foi de la mise en scène et de la qualité des décors / chara design de la partie U autant que la partie Réalité. Les deux ont un aspect totalement différent et c'est une très très bonne chose. Principalement parce qu'on ne nous vend pas ici, comme dans notre Monde réel bien à nous, un Metaverse qui serait une pâle copie de la réalité mais qui se voudrait mieux (pour raison marketing), mais un monde littéralement onirique, surréaliste, beau, intrigant et un peu flippant aussi. unsure

Mais voilà, la beauté est aussi très présente dans la représentation de notre Monde réel... Et le côté sombre aussi, ce qui est super important pour le thème du film. Y'a donc de quoi être épaté par l'animation 3D Cell-Shade du Monde de U, mais aussi de l'animation tradi en mode « tranche de vie compliqué » du Monde de Suzu. Certains d'ailleurs ferons « Wow ! » devant les paysages délirants de U, et d'autre très certainement les même « Wow ! » devant les décors de campagne japonaise... Personnellement c'était devant les deux. blink

Revenons juste 2 secondes à la 3D, parce que même si j'adore les personnages 2D du film, la 3D vaut qu'on en parle un peu plus. Déjà, comme on parlait de Frozen au début, si certain on eu l'impression que Belle avait un très léger air d'Elsa... C'est normal : elle a été désigner par Jin Kim, qui bosse chez Disney depuis 1995 et qui a été responsable du développement visuel de Frozen 1 & 2. Je signale au passage qu'il a récemment mis les croquis de préparation de Belle sur son Tumblr, ce qui est super sympa de sa part ! w00t (et c'est pas chez Disney qu'il aurait eu le droit de faire ça, je pense... rolleyes)

A noter aussi un autre truc, qui est plus de la révélation de tour de passe-passe qu'autre chose mais qui mérite aussi qu'on en parle : si le rendu est aussi proche que possible de la 2D, c'est qu'il s'agit d'une 3D qui « triche » à mort. En gros, pour être sur que le volume 3D du personnage ne fasse pas bizarre dans certaines scènes et sous certains angle (qu'on n'ait pas l'impression d'avoir une poupée en 3D aux contours trop rigides mais quelque chose de proche de la liberté du trait de dessin), les animateurs ont des version déformées des visage qui correspondent à la vision que le spectateur doit en avoir à ce moment là ! C'est une technique qui existe depuis un moment et vous avez un ptit article ANN qui explique ça très bien. Ce qu'il faut comprendre c'est que du coup, les animateurs ne peuvent absolument pas se reposer sur des mouvements ce caméra sans « corriger » à la frame près les expressions du visage de Belle, par exemple. C'est un boulot de Titan mais le résultat le vaut largement. happy

~

- L'histoire : Pour ce qui en est de l'histoire elle même, je ne vais pas trop rentrer dans les détails mais sachez au moins que la référence très claire à La Belle et la Bête est juste ça : une référence. L'histoire est vraiment très différente donc nous ne sommes pas là face à une simple adaptation version SF Metaverse, très loin de là. Ici on est face à un traitement plus psychologique, centré sur le reflet onirique et la vision fantasmée de la psyché des gens que représente le Monde de U par rapport à la réalité elle-même, en positif comme en négatif, à travers l'histoire de Suzu et de tous les autres protagonistes du film.

Vous avez des sujets très graves qui sont abordés, y compris des aspects Toxiques d'internet que toute personne ayant pratiqué les Réseaux Sociaux une fois dans sa vie reconnaîtra bien. Mais vous y trouvez aussi beaucoup d'humour bien placé, comme très souvent dans les films de Mamoru Hosoda (et j'ai eu le même « Strat Gamer Effect » sur cette scène, je dois l'avouer... whistle).

~

Sinon, côté point négatif j'en vois pas trop... Même pour la fin, alors que je comprend pourtant parfaitement le point de vue d'Holly et que je pense que pas mal de gens le partagerons. De mon côté je ne l'ai pas ressenti comme ça, même s'il faut avouer que le traitement de la fin est assez particulier dans un sens. confused

Pour l'expliquer un peu mieux, je passe en mode Spoiler. wink

Donc le principal truc bizarre de la fin c'est qu'elle arrive en quelque sorte après le Climax qu'est la scène de la révélation (Unveil) de Suzu / Belle et la chanson A Million Miles Away (qui dure quand même 8 minutes, c'est fort !). Du coup, quand vous êtes passé par la et que vous retournez à la réalité, bien plus terne et même sinistre vu la situation de Kei et Tomo à des centaines de kilomètre de l'action, ça fait un peu douche froide.

Mais je pense que c'est voulu : U est le Monde l'Onirisme, et quand on en sort, c'est littéralement un « retour à la réalité » dans tous les sens de l'expression elle-même. Du coup les scènes qui suivent, tout aussi intense qu'elle soit (surtout la confrontation entre Suzu et le père de Kei et Tomo), ne peut pas avoir le même impact visuel que A Million Miles Away (par contre l'impact émotionnel lui, est bien présent).

Pour ce qui est de la succession des événement, le fait que Suzu retrouve Tomo avec la chanson, ou que Luka identifie les jingles, c'est parfaitement logique quand on part du principe que ce sont deux « pro » de la musique, et qu'elles ont sans doute ce que l'on appelle « l'oreille absolue ». Par contre, y'a en effet un paquet de chose qui sont de l'ordre du coup de bol le plus complet parce que c'est cool ça arrange le scénario (le fait que les 2 tours soient sur la photo de Chikami, le fait que Suzu retrouve Tomo pratiquement au pif dans les rues,...). Et en soi c'est pas franchement dérangeant, je trouve. Comme le disait Holly, c'est le genre de choses que tu peux accepter sans trop de problème. rolleyes

Pour ce qui est du fait que les adultes laissent partir Suzu toute seule, c'est pas si rare que ça dans les animes japonais, ou on voit souvent les enfants avoir une autonomie bien plus importante que ce qu'on laisserait nos enfants occidentaux avoir... Il faut rajouter le fait que Suzu et son père sont dans une passe difficile qui dure depuis des années, et que y'a vraiment comme un mur entre les 2. Ceci explique qu'il ne l'empêchera pas d'y aller de toute façon et se contentera de la soutenir, mais aussi parce qu'il a l'espoir que d'entreprendre tout ça, va aider sa fille à surmonter ses propres problèmes, ce qui sera le cas au final.

Autre raison, plus de l'ordre de la logique : Kei et Tomo n'ont plus la moindre confiance en personne... A part Belle / Suzu, ce qui explique que même si les autres avaient voulu l'aider, ça n'aurait pas eu le moindre effet ni le moindre sens aux yeux des 2 frères. Pour que ça marche, il fallait que la seule personne en qui ils ont encore confiance, agisse. Il fallait donc que Suzu y aille seule, malgré le risque (mais au final, ça tombe bien que le père de Kei et Tomo soit un gros lâche qui joue les faux dur et qui n'a le courage que de s'en prendre à ses enfants bad).

Là on nage très clairement en plein romantisme, mais je pense encore une fois que c'est voulu et parfaitement assumé. tongue2

Par contre, pour ce qui est du fait que si tu appelles la police ou autre au Japon pour dénoncer de la maltraitance d'enfants, on te réponde qu'il faut attendre 48h pour faire intervenir les service sociaux ou autre, c'est malheureusement une bonne grosse pique du réalisateur sur les défauts de la société, comme le font bien sentir les dames de la chorale, qui sont elles-même outrées de la choses. Ça sert aussi à ça les films... sneaky

C'est une fin qui nécessite quelques clé en matière de culture sociale, ce qui fait que je pense qu'elle est un peu risqué pour un public international qui ne les aura pas forcément. Mais si on prend un peu la peine de l'analyser, elle est quand même vraiment intéressante.

Et pour ce qui en est des baleines, on est nombreux à avoir constaté la chose... Pour le coup j'ai trouvé une interview de Mamoru Hosoda sur Comic Book Resources (et pourtant j'aime pas CBR à cause de leur manque régulier de professionnalisme dry) ou il explique un peu le pourquoi du comment :

For me, whales are a unique kind of existence that in my mind transcends mankind in many ways, and right now in our present-day society, they're almost a symbol of nature or environmentalism, but to rewind the clock back to, for example, Moby Dick, and whales are this giant force of nature that, by conquering the whale, somehow mankind is able to conquer and overcome nature's greatest power. So for me, how whales have been perceived throughout our history means they have some kind of greater wisdom or [are a] greater creature in some ways, which is why when Belle is standing on the back of a whale, she feels really, really special. The fact that she's standing on a whale singing to the entire world, she is perhaps the only person who is able to do that in this universe.

Voilà ! C'est fini pour ma petite participation ! Si vous avez des choses à rajouter, des commentaires, des questions, n'hésitez pas à les poster ! laugh

21 janvier 2022
11:57
Avatar
BU1550N
Guest
Guests

Salut !

Je suis content de trouver sur ce topic des gens qui ont autant kiffé le film que moi.

J'ai eu la chance de voir BELLE en avant-première et je dois dire que rarement un film m'a autant fait rêver. J'ai beaucoup apprécié les visuels, la musique et les thèmes abordés qui ont largement satisfait mon attente d'un an et demi. Du coup je voulais revenir ici sur les nombreux points que j'ai kiffé (merci à Marco Sensei d'avoir clarifié cette sombre histoire de police, qui après avoir fait l'erreur de lire certaines critiques trop tôt après mon visionnage, m'a trigger alors que ça ne m'avait pas dérangé en voyant le film. Je suis content de voir qu'il ne s'agit pas, comme je l'espérait, d'une erreur d'écriture)

- La grande variété de thèmes abordés

La représentation du monde virtuel dans BELLE est absolument sublime et permet au réalisateur de livrer une large fresque d'internet en abordant beaucoup de ses aspects. Le fait que le traitement certaines thématiques liées à internet soient assez fugace ne m'a pas vraiment dérangé dans le sens où chacune d'entre elles mériterait un film entier pour être abordée correctement, et qu'elles participent à une représentation cohérente et foisonnante des mondes numériques. J'ai quand même un petit regret pour Peggie Sue. Bien que sa représentation de célébrités Internet  soit pertinente,

j'ai trouvé sa réapparition lors du climax un peu étrange.

- L'entourage de Suzu

J'ai trouvé que les personnages secondaires de BELLE sont un moyen assez itelligent de faire progresser le personnage de Suzu. En effet, l'influence de chacun d'eux la fera grandir petit à petit. Au final, ce sont plus des personnages qui servent le personnage principal plutôt que de servir l'histoire.

→ Le groupe de la chorale : Elles agissent comme des mères de substitution qui représentent le dernier lien entre Suzu et la musique. Elle lui permettent de garder un minimum de confiance en elle et la guide dans son développement.

→ Ruka : Elle est belle, parvient à pratiquer sa passion et est aimée des autres. Elle met ainsi en lumière les problèmes de confiance en soie de Suzu (la scène de création d'avatar en est une représentation à la fois subtile et touchante).

Sa relation avec Kemishin lui permettra ainsi de redescendre du piédestal sur lequel l'avait mise Suzu, participant à reprendre confiance en elle dans le monde réel.

→ Shinobu : Sa relation avec Suzu la pousse à vouloir rester forte pour lui prouver qu'il n'a pas besoin de la protéger. Il connaît Suzu par cœur, ce qui lui permet de la guider efficacement dans les situations les plus critiques.

Je voulais également glisser un mot sur Justin. J'ai bien aimé la façon dont Hosoda à adapté le personnage de Galant/Gaston. Dans ce sens, son traitement de méchant "classique" est vraiment pertinent de même que les thèmes qu'il aborde au travers de Justin. Sa façon d'agir m'a personnellement fait penser à Youtube actuellement : un individu (entité pour YT) qui impose une forme de bien-pensance, en partie pour faire plaisir à des sponsors.

- La liberté de "U"

J'en ai vu pas mal se poser des questions sur "U", notamment sur son fonctionnement, son utilité. Au final ce qui est à retenir c'est sa représentation de la liberté offerte par les mondes numériques qui se manifeste tout au long du film au travers de l'esthétique de U et des possibilités qu'il offre (création d'immense château, de dispositif de révélation, de tenues...). Même au niveau de son utilisation, on ressent cette liberté (dispositifs peu encombrant, le corps dans le monde réel reste libre d'agir, ce qui s'oppose à d'autres représentations dans le cinéma où le corps est plus contraint).

Je ne vais rien ajouter à ce qui a été dit en terme de visuel de de musiques tant tout à ce niveau est masterclass.

Merci pour votre lecture et j'ai hâte des éventuels retours.

30 janvier 2022
17:21
Avatar
Gribouille Sensei
Forum Posts: 9094
Member Since:
26 juin 2013
sp_UserOfflineSmall Offline

En attendant que d'autre personnes veuille bien participer au Talk Back, je vous met ici quelques articles / interviews :

- Une interview ANN (traduite en français) du compositeur / arrangeur de la musique, Tasei Iwasaki ! whistle

- Une analyse du site The Wrap sur la "scène de la gare" (donc Spoiler Alert) avec en prime une petite interview vidéo de Mamoru Hosoda.

- Une interview de Mamoru Hosoda sur le site Cinema Daily US.

Et pour finir, une interview vidéo de Mamoru Hosoda chez Otaku Hourly ! biggrin

4 février 2022
10:46
Avatar
BU1550N
Guest
Guests

Salut !

Dans ce post je voulais revenir sur le travail technique du film au niveau de la partie 3D.

En faisant quelques recherches, je suis tombé sur le site du studio qui s'est occupé de toute la partie 3D du film (Digital Frontier, qui avait également travaillé sur Summer Wars et Le Garçon et la Bête) et qui à réalisé un gros article de 3 pages sur tout le travail qu'ils ont accompli sur BELLE avec pas mal d'interviews et d'images.

Je tenais donc à vous faire passer le lien de l'article en question :

https://www.dfx.co.jp/en/cgmaking/ryu-to-sobakasu-no-hime/index.html

(P.S. : Ils ont fait la même chose pour Summer Wars et Le Garçon et la Bête, et plus généralement pour tout les films sur lesquels ils ont travaillés)

En espérant que ça vous intéressera !

Retrogaming Speed Drawing Cannes Dreamworks Otaku Sony Musique Bande dessinée Aardman Réalité Augmentée Steampunk Analyse Césars Concours Stop-Motion Interview LAIKA Animation Geekotaku Ankama Warner Web serie World Record Info pratique Star Trek Crowdfunding Trailer Final Fantasy Blue Sky Reportage Article Star Wars Simpsons's Couch Gag NSFW Creepy Youtube SONY Pictures Festival Dr Who innovation DC Comics Teaser Don Bluth MCU jeu vidéo Geek 3D Japon Convention Review Comics Funny ARTE Exposition Toei Animation Mecha Geekette Animation Legend Corée Ghibli Documentaire Goodies Manga Cyber Punk Netflix Pixar WTF News Culture 2D Oscars Trigger blender paperman Talk Back RIP grease pencil Making of Nostalgie Cosplay
Forum Timezone: Europe/Paris

Most Users Ever Online: 405

Currently Online:
6 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

Fresh: 383

Charrys: 243

macromaster_42: 239

tsatse: 228

lololeboiteux: 160

itaf: 142

Fenix in Paris: 139

FrozenOwl: 126

hunterogue: 113

Poyjo: 62

Member Stats:

Guest Posters: 122

Members: 158

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 3

Forums: 8

Topics: 1365

Posts: 12393

Administrators: Marco Sensei: 9094